Votre compte

L'école à l'épreuve de la performance


Une analyse comparée et systématique des politiques de régulation de l'école par ses résultats. Quels en sont les enjeux, les effets, les dérives ?

L'École est de plus en plus soumise à une obligation de résultats et de performance. Depuis une vingtaine d'années, dans la foulée d'une promotion de l'autonomie des établissements scolaires et d'un processus de décentralisation, on assiste à la mise en place de nouveaux outils de pilotage et de régulation à distance des performances des organisations scolaires locales. Selon des modalités diverses, les États visent à mieux « réguler » les processus et fonctionnement des écoles. Des procédures d'évaluation des résultats des établissements et du travail des enseignants se construisent, accompagnées de mécanismes de reddition de compte. Ces dispositifs d'accountability sont supposés assurer un pilotage d'ensemble du système éducatif, l'orienter vers certaines priorités et en contrôler la qualité. La visée déclarée est d'améliorer l'efficacité éducative, de réduire les écarts de performance selon les origines sociales ou culturelles (l'équité), enfin d'améliorer l'efficience.

Cet ouvrage a pour but d'analyser les significations variées, les usages et les effets des politiques de régulation par les résultats. Nous interrogeons leur genèse et leurs trajectoires dans différents contextes nationaux (Belgique, France, Hongrie, Israël, Québec, Suisse). Nous analysons les orientations cognitives et normatives des outils d'évaluation mobilisés pour les mettre en oeuvre. Enfin, la réception et les usages de ces politiques et outils par les directions ou les enseignants sont observés.

Qu'est-ce que ces politiques font subir à l'école, désormais à l'épreuve de la performance ?

Basés sur des travaux empiriques solides conduits par des chercheurs chevronnés, cet ouvrage montre à la fois que des tendances managériales analogues se généralisent dans les contextes étudiés, mais que les acteurs intermédiaires et locaux, en s'appropriant les politiques, peuvent aussi en "co-construire" les modalités d'application et en moduler les effets.

Ce livre est classé dans les catégories :

30,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'école à l'épreuve de la performance”

Fiche technique

Résumé

Une analyse comparée et systématique des politiques de régulation de l'école par ses résultats. Quels en sont les enjeux, les effets, les dérives ?

L'École est de plus en plus soumise à une obligation de résultats et de performance. Depuis une vingtaine d'années, dans la foulée d'une promotion de l'autonomie des établissements scolaires et d'un processus de décentralisation, on assiste à la mise en place de nouveaux outils de pilotage et de régulation à distance des performances des organisations scolaires locales. Selon des modalités diverses, les États visent à mieux « réguler » les processus et fonctionnement des écoles. Des procédures d'évaluation des résultats des établissements et du travail des enseignants se construisent, accompagnées de mécanismes de reddition de compte. Ces dispositifs d'accountability sont supposés assurer un pilotage d'ensemble du système éducatif, l'orienter vers certaines priorités et en contrôler la qualité. La visée déclarée est d'améliorer l'efficacité éducative, de réduire les écarts de performance selon les origines sociales ou culturelles (l'équité), enfin d'améliorer l'efficience.

Cet ouvrage a pour but d'analyser les significations variées, les usages et les effets des politiques de régulation par les résultats. Nous interrogeons leur genèse et leurs trajectoires dans différents contextes nationaux (Belgique, France, Hongrie, Israël, Québec, Suisse). Nous analysons les orientations cognitives et normatives des outils d'évaluation mobilisés pour les mettre en oeuvre. Enfin, la réception et les usages de ces politiques et outils par les directions ou les enseignants sont observés.

Qu'est-ce que ces politiques font subir à l'école, désormais à l'épreuve de la performance ?

Basés sur des travaux empiriques solides conduits par des chercheurs chevronnés, cet ouvrage montre à la fois que des tendances managériales analogues se généralisent dans les contextes étudiés, mais que les acteurs intermédiaires et locaux, en s'appropriant les politiques, peuvent aussi en "co-construire" les modalités d'application et en moduler les effets.

Biographie de Christian Maroy

Christian Maroy est professeur à l'Université de Montréal et de Louvain. Après avoir été directeur du GIRSEF (Université de Louvain), il est, depuis octobre 2010, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques éducatives (Université de Montréal). Ses intérêts de recherche portent sur les politiques éducatives, la régulation et la gouvernance des systèmes d'enseignement, les marchés scolaires, le travail et la profession enseignante, la démocratisation de l'enseignement supérieur. Il a notamment publié « Ecole, régulation et marché. Une comparaison de six espaces scolaires locaux en Europe. » (2006, PUF) et de très nombreux articles dans des revues internationales.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire