Votre compte

L’écologisme autrement : naissance d’un grand récit et désinstitutionnalisation des formes d’action écologiste (Chapitre PDF)


Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Jean-Paul Bozonnet montre dans sa contribution que – en ce qui concerne la question environnementale – nous assistons, d’une part, à l’acceptation généralisée d’un « grand récit de l’écologisme » et, d’autre part, à une désinstitutionnalisation des formes d’action qui en découlent. Alors que l’institutionnalisation de l’écologisme avait donné lieu, à partir des années 1970, à l’élaboration de nombreuses politiques publiques, à la formation d’associations environnementalistes actives et, ultimement, à un premier « verdissage » des activités des firmes multinationales, la faveur des citoyens des pays développés serait dorénavant tournée vers des formes d’écologisme moins institutionnelles. Cette désinstitutionnalisation procède par l’association de l’écologisme à d’autres causes, par le refus croissant de l’organisation, par l’utilisation des médias, etc., et offre un contexte favorable aux nouveaux mouvements sociaux économiques faisant appel à de nouveaux acteurs du changement social, parmi lesquels le consommateur fait figure de proue.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,40 €
?

Version papier

47,87 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L’écologisme autrement : naissance d’un grand récit et désinstitutionnalisation des formes d’action écologiste (Chapitre PDF)”

Fiche technique

Résumé

Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Jean-Paul Bozonnet montre dans sa contribution que – en ce qui concerne la question environnementale – nous assistons, d’une part, à l’acceptation généralisée d’un « grand récit de l’écologisme » et, d’autre part, à une désinstitutionnalisation des formes d’action qui en découlent. Alors que l’institutionnalisation de l’écologisme avait donné lieu, à partir des années 1970, à l’élaboration de nombreuses politiques publiques, à la formation d’associations environnementalistes actives et, ultimement, à un premier « verdissage » des activités des firmes multinationales, la faveur des citoyens des pays développés serait dorénavant tournée vers des formes d’écologisme moins institutionnelles. Cette désinstitutionnalisation procède par l’association de l’écologisme à d’autres causes, par le refus croissant de l’organisation, par l’utilisation des médias, etc., et offre un contexte favorable aux nouveaux mouvements sociaux économiques faisant appel à de nouveaux acteurs du changement social, parmi lesquels le consommateur fait figure de proue.

Biographie de René Audet

René Audet est chercheur postdoctoral au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université d'Ottawa et enseigne la sociologie de l'environnement dans plusieurs universités. Corinne Gendron est professeure à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable. Elle a récemment publié Vous avez dit développement durable? aux Presses internationales Polytechnique. Jean-Guy Vaillancourt a enseigné la sociologie comme professeur durant 40 ans à l'Université de Montréal et a publié de nombreux textes sur les problématiques environnementales et le développement durable. Il a reçu le prix Michel-Jurdant 2009 de l'ACFAS pour les sciences de l'environnement.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire