Votre compte

L'Enfant du mistral


" Je suis berger, tu l'as dit toi-même. Je sens la nature. Le mistral est encore engourdi. C'est un jour de colère. Tu vas voir."


En 1898, Barjols compte parmi les plus riches villages de Provence. Cette prospérité, ses habitants la doivent à la puissante confrérie des tanneurs qui se livrent entre eux une guerre sans merci. C'est donc la stupéfaction lorsque survient la mort, dans un incendie criminel, d'un riche patron, Jacques de Farderie. La petite Mireille, qui a vu partir le feu, est tenue au silence. Sa mère, Sarah, est juive et elle craint d'être tuée, ou au mieux de perdre son travail de gantière.
Si le village de Barjols rayonne de mille richesses au grand jour, un monde d'ombres le mine, que ses habitants vont bientôt découvrir, horrifiés...


Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

11,82 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Enfant du mistral”

Fiche technique

Résumé

" Je suis berger, tu l'as dit toi-même. Je sens la nature. Le mistral est encore engourdi. C'est un jour de colère. Tu vas voir."


En 1898, Barjols compte parmi les plus riches villages de Provence. Cette prospérité, ses habitants la doivent à la puissante confrérie des tanneurs qui se livrent entre eux une guerre sans merci. C'est donc la stupéfaction lorsque survient la mort, dans un incendie criminel, d'un riche patron, Jacques de Farderie. La petite Mireille, qui a vu partir le feu, est tenue au silence. Sa mère, Sarah, est juive et elle craint d'être tuée, ou au mieux de perdre son travail de gantière.
Si le village de Barjols rayonne de mille richesses au grand jour, un monde d'ombres le mine, que ses habitants vont bientôt découvrir, horrifiés...


Biographie de Jean-Michel THIBAUX

Né en 1949, à Toulon, Jean-Michel Thibaux entre dans la Marine nationale à l'âge de 14 ans. Il y restera près de vingt ans. Puis la découverte de Paris fut déterminante pour cet enfant du Midi. "Je me suis senti dans la peau d'un héros balzacien. Je me suis dit : 'Tu dois absolument faire quelque chose dans cette ville sinon elle t'écrasera.'" Il envoie son manuscrit comme on lance une bouteille à la mer, et le miracle s'accomplit : Les Ames brûlantes est publié en 1983 (Olivier Orban). Depuis, Jean-Michel Thibaux a enchanté de très nombreux lecteurs grâce à ses romans qui vantent les beautés et les singularités de sa région, la Provence, chère à son cœur. Parmi ces romans citons La Gasparine, La Bastide blanche, L'Or du forgeron, ou L'Enfant du mistral. Mais Jean-Michel était aussi un passionné d'Histoire et un aventurier épris d'horizons nouveaux dont les voyages de par le monde, sur tous les continents, lui ont inspiré quelques superbes évasions romanesques (La Fille de Panamá, La Pyramide perdue, La Danseuse sacrée...).
Traduit en treize langues, Jean-Michel avait été consacré en 2010 pour l'ensemble de son œuvre (qui compte une cinquantaine d'ouvrages) en recevant le grand prix international de la ville de Saragosse en Espagne. Il est décédé en mars 2015.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire