Votre compte

L'Ennemi


La guerre - la Grande Guerre -, et la vie qui reprend. L’inhumanité des combats, le difficile retour à la vie civile, les souvenirs obsédants. Dans ces six nouvelles qui parurent après son exil aux États-Unis, l’auteur de À l’ouest rien de nouveau montre à quel point le militarisme et le nationalisme sont des machines à décerveler et à tuer et livre un plaidoyer sans didactisme et sans pathos contre la bêtise et l’inutilité de toutes les guerres. « Au-dessus de ces champs semblent se dresser les années perdues, les années qui n’ont pas été et que ne trouvent pas le repos – le cri de la jeunesse anéantie trop tôt, fauchée en pleine course. »

Ce livre est classé dans les catégories :

4,49 €
?

Version papier

5,10 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Ennemi”

Fiche technique

Résumé

La guerre - la Grande Guerre -, et la vie qui reprend. L’inhumanité des combats, le difficile retour à la vie civile, les souvenirs obsédants. Dans ces six nouvelles qui parurent après son exil aux États-Unis, l’auteur de À l’ouest rien de nouveau montre à quel point le militarisme et le nationalisme sont des machines à décerveler et à tuer et livre un plaidoyer sans didactisme et sans pathos contre la bêtise et l’inutilité de toutes les guerres. « Au-dessus de ces champs semblent se dresser les années perdues, les années qui n’ont pas été et que ne trouvent pas le repos – le cri de la jeunesse anéantie trop tôt, fauchée en pleine course. »

Biographie d’Erich Maria Remarque

Erich Maria Remarque, né Erich Paul Remark, né le 22 juin 1898 à Osnabrück, mort le 25 septembre 1970 à Locarno, Suisse, est un écrivain allemand. Son livre À l'Ouest, rien de nouveau (Im Westen nichts Neues), roman pacifiste sur la Première Guerre mondiale, connut, dès sa parution en 1929, un succès mondial retentissant et reste un ouvrage-phare sur le premier conflit mondial. Ce livre fut brûlé lors des autodafés nazis dès 1933. Remarque s'exila en Suisse, puis aux États-Unis et y obtint sa naturalisation en 1947. Un mythe, en partie propagé par les nazis, prétend qu'il s'appelait « Erich Maria Kramer » et que « Remarque » ne serait que la forme francisée de ce nom inversé.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire