Votre compte

L'Esclave français

Bill Ward (illustrator)


« Pouvais-je réellement parler de douleur lorsque tout mon corps n'était que plaisir ? Un bien-être étrange s'était emparé de moi. J'avais l'impression d'émerger d'un brouillard de plusieurs mois. Je renaissais à la vie. Je me sentais tel que je devrais toujours être... Bien dans ma peau. Je trouvais exaltante cette vie qui, hors de la servitude, me paraissait froide, sans relief, sans goût.... Je fermais les yeux pour mieux mesurer l'étendue de mon bonheur. J'étais fatigué et heureux. Enfin, enfin j'étais heureux... »

À travers le récit de Félix Gambiani, esclave-domestique dans une famille américaine libérée de tous les tabous sexuels, Marika Moreski dévoile dans ce premier volume de American SM le visage intimiste et conjugal de la domination féminine.

C'est en 1970 que Marika Moreski publia son premier roman Les Bêtes à plaisir. Son éditeur la présentait alors comme « un nouveau Sade en jupons ». Depuis, une vingtaine de romans ont vu le jour qui font autorité dans les milieux sadomasochistes. Fervente prêtresse de la domination féminine, cette svelte et brune jeune femme régnait alors sur une cour d'esclaves « triés sur le volet » selon ses propres termes.

Collection Le Septième Rayon. L'idée centrale de cette collection est de tenter de se défaire d'une certaine image normalisée de l'érotisme. Des textes contemporains qui veulent tout simplement faire le point sur toutes les disciplines, un érotisme jubilatoire et dynamique traduisant une libido sans tabou ni interdit, impudique et libérée.

Roman numérique, 130 pages, couverture en couleurs par Bill Ward.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Esclave français”

Fiche technique

Résumé

« Pouvais-je réellement parler de douleur lorsque tout mon corps n'était que plaisir ? Un bien-être étrange s'était emparé de moi. J'avais l'impression d'émerger d'un brouillard de plusieurs mois. Je renaissais à la vie. Je me sentais tel que je devrais toujours être... Bien dans ma peau. Je trouvais exaltante cette vie qui, hors de la servitude, me paraissait froide, sans relief, sans goût.... Je fermais les yeux pour mieux mesurer l'étendue de mon bonheur. J'étais fatigué et heureux. Enfin, enfin j'étais heureux... »

À travers le récit de Félix Gambiani, esclave-domestique dans une famille américaine libérée de tous les tabous sexuels, Marika Moreski dévoile dans ce premier volume de American SM le visage intimiste et conjugal de la domination féminine.

C'est en 1970 que Marika Moreski publia son premier roman Les Bêtes à plaisir. Son éditeur la présentait alors comme « un nouveau Sade en jupons ». Depuis, une vingtaine de romans ont vu le jour qui font autorité dans les milieux sadomasochistes. Fervente prêtresse de la domination féminine, cette svelte et brune jeune femme régnait alors sur une cour d'esclaves « triés sur le volet » selon ses propres termes.

Collection Le Septième Rayon. L'idée centrale de cette collection est de tenter de se défaire d'une certaine image normalisée de l'érotisme. Des textes contemporains qui veulent tout simplement faire le point sur toutes les disciplines, un érotisme jubilatoire et dynamique traduisant une libido sans tabou ni interdit, impudique et libérée.

Roman numérique, 130 pages, couverture en couleurs par Bill Ward.

Biographie de Marika Moreski

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire