Votre compte

L'Estafette


Dans le nord de la France, durant la Première Guerre mondiale, « Alf » est un jeune Allemand d’origine autrichienne. Il est estafette dans la Deutsches Heer. Il est très conservateur, déteste les idées libérales et les Juifs. Sa principale ambition est de bien servir ses supérieurs pour grimper dans la hiérarchie et recevoir des médailles. Il a eu une enfance compliquée. Il aime peindre. Il tente de se rapprocher des Vanousten, une famille française, car la fille, Geneviève, ne lui déplaît pas. Les Vanousten renseignent les troupes françaises de l’autre côté de la ligne de front. Ils vont payer les conséquences de leur engagement contre l’ennemi.

Le roman dresse un tableau sans concession de la vie et des relations avec « l’occupant », complexes, avec des alliances de survie réciproques entre les soldats allemands et familles françaises. Alf est aveuglé par du gaz toxique. Le docteur Bernstein l’envoie à la section psychiatrique de l’hôpital Pasewak.

Son nom complet est « Adolf Hitler ». C’est le roman d’Adolf avant qu’il ne devienne Hitler, ses frustrations, son égocentrisme, son manque d’empathie envers les autres (à part pour son chien), sa quête de vengeance, son enfance, son servilisme envers l’autorité...

Un monstre ne se construit pas que durant l’enfance !

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Estafette”

Fiche technique

Résumé

Dans le nord de la France, durant la Première Guerre mondiale, « Alf » est un jeune Allemand d’origine autrichienne. Il est estafette dans la Deutsches Heer. Il est très conservateur, déteste les idées libérales et les Juifs. Sa principale ambition est de bien servir ses supérieurs pour grimper dans la hiérarchie et recevoir des médailles. Il a eu une enfance compliquée. Il aime peindre. Il tente de se rapprocher des Vanousten, une famille française, car la fille, Geneviève, ne lui déplaît pas. Les Vanousten renseignent les troupes françaises de l’autre côté de la ligne de front. Ils vont payer les conséquences de leur engagement contre l’ennemi.

Le roman dresse un tableau sans concession de la vie et des relations avec « l’occupant », complexes, avec des alliances de survie réciproques entre les soldats allemands et familles françaises. Alf est aveuglé par du gaz toxique. Le docteur Bernstein l’envoie à la section psychiatrique de l’hôpital Pasewak.

Son nom complet est « Adolf Hitler ». C’est le roman d’Adolf avant qu’il ne devienne Hitler, ses frustrations, son égocentrisme, son manque d’empathie envers les autres (à part pour son chien), sa quête de vengeance, son enfance, son servilisme envers l’autorité...

Un monstre ne se construit pas que durant l’enfance !

Biographie de Philippe Pivion

Philippe Pivion a déjà publié La mort est sans scrupules (éditions du Losange) et, au cherche midi, Le Complot de l'Ordre noir.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire