Votre compte

L'État et le souverain


Avant d'être l'institution que nous approuvons ou que nous redoutons, l'État est une idée. Aussi peut-il exister, aux frontières de la philosophie, une littérature de l'exis politique. Elle fait apparaître que le Souverain est l'essence de l'État. Mais il est conçu tantôt comme un dirigeant unique (l'État, c'est moi ), tantôt comme la volonté générale du peuple. Pierre Brunei a étudié ces variations, d'Aristote à Rousseau, en passant par Machiavel et Hobbes. Mais on trouvera bien d'autres réponses dans cet ouvrage. En outre, l'auteur a cru devoir introduire, entre l'État et le Souverain, un troisième terme : littérature. Il a posé les problèmes de l'engagement de l'écrivain, de la constitution d'un corpus littéraire correspondant au corps politique, de l'établissement d'un lexique, condition d'une écriture politique, du lien entre politique et poétique. Il a voulu reprendre la question posée par Sartre en 1947, Qu'est-ce que la littérature ?, et tenter d'y répondre.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

14,68 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'État et le souverain”

Fiche technique

Résumé

Avant d'être l'institution que nous approuvons ou que nous redoutons, l'État est une idée. Aussi peut-il exister, aux frontières de la philosophie, une littérature de l'exis politique. Elle fait apparaître que le Souverain est l'essence de l'État. Mais il est conçu tantôt comme un dirigeant unique (l'État, c'est moi ), tantôt comme la volonté générale du peuple. Pierre Brunei a étudié ces variations, d'Aristote à Rousseau, en passant par Machiavel et Hobbes. Mais on trouvera bien d'autres réponses dans cet ouvrage. En outre, l'auteur a cru devoir introduire, entre l'État et le Souverain, un troisième terme : littérature. Il a posé les problèmes de l'engagement de l'écrivain, de la constitution d'un corpus littéraire correspondant au corps politique, de l'établissement d'un lexique, condition d'une écriture politique, du lien entre politique et poétique. Il a voulu reprendre la question posée par Sartre en 1947, Qu'est-ce que la littérature ?, et tenter d'y répondre.

Biographie de Pierre Brunel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire