Votre compte

L'État, le patronat et les consommateurs

Nicos Poulantzas (series_edited_by)


Quel est le sens des conflits sociaux posés en termes de « consommation » et comment rendre compte de l’intérêt croissant que portent l’État d’une part, le capital commercial ou industriel d’autre part, à tout ce qui évoque un combat de « consommateurs » ? S’appuyant sur les résultats d’une observation participante, ce livre, après un rappel rapide visant à définir le statut de la consommation dans divers champs théoriques des sciences sociales, commence par faire éclater la pseudo-homogénéité du mouvement des consommateurs. L’analyse, qui se veut tout le contraire d’une description plate et apologétique, est conduite en deux temps. Elle s’intéresse d’abord aux conduites collectives de ceux qui se disent ou se sentent « consommateurs », mettant alors en évidence la pluralité des pratiques, leur hétérogénéité, la variété des acteurs sociaux qui les portent et les effets différentiels de ces pratiques sur la structure sociale. Elle s’attache ensuite au système institutionnel (organisations de consommateurs, partis politiques, syndicats et, surtout, État) qui structure ces pratiques. A l’heure où, de tous côtés, il n’est question que de consumérisme et de défense des consommateurs, où la consommation apparaît comme un thème essentiel de la lutte politique et syndicale, ce livre s’efforce d’opérer un tri pour dégager, en définitive, les éléments positifs à partir desquels le mouvement des consommateurs peut espérer devenir partie prenante d’un authentique mouvement social.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'État, le patronat et les consommateurs”

Fiche technique

Résumé

Quel est le sens des conflits sociaux posés en termes de « consommation » et comment rendre compte de l’intérêt croissant que portent l’État d’une part, le capital commercial ou industriel d’autre part, à tout ce qui évoque un combat de « consommateurs » ? S’appuyant sur les résultats d’une observation participante, ce livre, après un rappel rapide visant à définir le statut de la consommation dans divers champs théoriques des sciences sociales, commence par faire éclater la pseudo-homogénéité du mouvement des consommateurs. L’analyse, qui se veut tout le contraire d’une description plate et apologétique, est conduite en deux temps. Elle s’intéresse d’abord aux conduites collectives de ceux qui se disent ou se sentent « consommateurs », mettant alors en évidence la pluralité des pratiques, leur hétérogénéité, la variété des acteurs sociaux qui les portent et les effets différentiels de ces pratiques sur la structure sociale. Elle s’attache ensuite au système institutionnel (organisations de consommateurs, partis politiques, syndicats et, surtout, État) qui structure ces pratiques. A l’heure où, de tous côtés, il n’est question que de consumérisme et de défense des consommateurs, où la consommation apparaît comme un thème essentiel de la lutte politique et syndicale, ce livre s’efforce d’opérer un tri pour dégager, en définitive, les éléments positifs à partir desquels le mouvement des consommateurs peut espérer devenir partie prenante d’un authentique mouvement social.

Biographie de Michel Wieviorka

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire