Votre compte

L’Europe latine et le monde arabe au Moyen Âge


Les douze essais de ce livre explorent les diverses manières dont des auteurs chrétiens d’Europe, entre le IXe et le XIVe siècle, percevaient ceux qu’ils appelaient les « Sarrasins ». À une époque où le monde arabe était plus riche, plus puissant et plus lettré que l’Europe latine, les « Sarrasins » provoquaient à la fois la fascination, l’envie et la peur. Nous verrons dans certains des essais comment divers auteurs chrétiens composèrent des traités polémiques, dont le but était d’attaquer ou de réfuter les doctrines et rites de l’islam. Ils s’attaquaient parfois aux bases mêmes de la religion rivale : le texte du Coran, la vie du prophète Mahomet. Certains de ces auteurs font état de tensions quotidiennes dans les sociétés où musulmans et chrétiens cohabitaient : dégoût ou mépris provoqué par le tintement des cloches ou la voix du muezzin ; incompréhensions causées par des barrières linguistiques. Mais pour d’autres auteurs latins, l’orient sarrasin était un espace onirique où chrétiens et musulmans partageaient des sites consacrés à la Vierge Marie et où se trouvaient des princes qui étaient des modèles de la chevalerie et de la largesse (tel Saladin). Ces essais montrent toute l’ambivalence du regard européen envers la civilisation arabe et envers la religion musulmane.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L’Europe latine et le monde arabe au Moyen Âge”

Fiche technique

Résumé

Les douze essais de ce livre explorent les diverses manières dont des auteurs chrétiens d’Europe, entre le IXe et le XIVe siècle, percevaient ceux qu’ils appelaient les « Sarrasins ». À une époque où le monde arabe était plus riche, plus puissant et plus lettré que l’Europe latine, les « Sarrasins » provoquaient à la fois la fascination, l’envie et la peur. Nous verrons dans certains des essais comment divers auteurs chrétiens composèrent des traités polémiques, dont le but était d’attaquer ou de réfuter les doctrines et rites de l’islam. Ils s’attaquaient parfois aux bases mêmes de la religion rivale : le texte du Coran, la vie du prophète Mahomet. Certains de ces auteurs font état de tensions quotidiennes dans les sociétés où musulmans et chrétiens cohabitaient : dégoût ou mépris provoqué par le tintement des cloches ou la voix du muezzin ; incompréhensions causées par des barrières linguistiques. Mais pour d’autres auteurs latins, l’orient sarrasin était un espace onirique où chrétiens et musulmans partageaient des sites consacrés à la Vierge Marie et où se trouvaient des princes qui étaient des modèles de la chevalerie et de la largesse (tel Saladin). Ces essais montrent toute l’ambivalence du regard européen envers la civilisation arabe et envers la religion musulmane.

Biographie de John Tolan

John Tolan est professeur d'histoire à l'université de Nantes, et l'auteur des Sarrasins (Aubier, 2003) ; Le Saint chez le Sultan (Le Seuil, 2007) ; il a participé, chez Albin Michel, à l'Histoire de l'islam et des musulmans en France du Moyen Âge à nos jours et à l'Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours, ainsi qu'à Europa, notre histoire (Les Arènes, 2017).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire