Votre compte

L'homme au magnétophone


« Voyez l’homme au magnétophone. Voyez comme il a réfléchi pendant ces trois années — qu’il se soit ou non trompé, peu m’importe — voyez comme son plan a mûri dans sa tête, comme il a combiné son coup, comme il l’a exécuté, écoutez-le parler, sentez son ironie et aussi son angoisse (“Il faut que je sois culotté pour me permettre une chose pareille...”) et son aisance quand il joue avec les concepts qu’on lui a si longtemps appliqués. » Jean-Paul Sartre, Les Temps Modernes, avril 1969. « Il faut lire ce “dialogue psychanalytique” dont les quelques pages sont infiniment plus parlantes que n’importe quelle critique théorique de la psychanalyse, y compris celle tentée ici. » Robert Castel, Le psychanalysme. « ... Un éclair de schizophrénie, nous apportons un jour notre magnétophone dans le cabinet de l’analyste, stop, intrusion d’une machine désirante, et tout est renversé, nous avons brisé le grand contrat, nous n’avons pas été fidèles au grand principe de l’exclusion d’un tiers, nous avons introduit le tiers, la machine désirante en personne. » Gilles Deleuze et Félix Guattari, L’Anti-Œdipe.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'homme au magnétophone”

Fiche technique

Résumé

« Voyez l’homme au magnétophone. Voyez comme il a réfléchi pendant ces trois années — qu’il se soit ou non trompé, peu m’importe — voyez comme son plan a mûri dans sa tête, comme il a combiné son coup, comme il l’a exécuté, écoutez-le parler, sentez son ironie et aussi son angoisse (“Il faut que je sois culotté pour me permettre une chose pareille...”) et son aisance quand il joue avec les concepts qu’on lui a si longtemps appliqués. » Jean-Paul Sartre, Les Temps Modernes, avril 1969. « Il faut lire ce “dialogue psychanalytique” dont les quelques pages sont infiniment plus parlantes que n’importe quelle critique théorique de la psychanalyse, y compris celle tentée ici. » Robert Castel, Le psychanalysme. « ... Un éclair de schizophrénie, nous apportons un jour notre magnétophone dans le cabinet de l’analyste, stop, intrusion d’une machine désirante, et tout est renversé, nous avons brisé le grand contrat, nous n’avons pas été fidèles au grand principe de l’exclusion d’un tiers, nous avons introduit le tiers, la machine désirante en personne. » Gilles Deleuze et Félix Guattari, L’Anti-Œdipe.

Biographie de Jean-Jacques Abrahams

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire