Votre compte

L'homme qui n'aime pas les dîners en ville


Jacques Chirac sera-t-il le Sème président de la Ve République ? Sera-t-il, comme François Mitterrand, élu à sa troisième tentative ? Il en est persuadé. Jusqu’à présent, les sondages lui donnent tort. Il répond : « Cela n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est d’être prêt à engager toutes les réformes qui s’imposent dès le lendemain de l’élection. Je m’y suis préparé et je suis convaincu que les Français le comprendront le moment venu. » Sommes-nous devant un nouveau Chirac ? Ses amis l’affirment. Et il est vrai que le ton, l’allure, les réactions du maire de Paris ont changé. Sa « traversée du désert » l’a métamorphosé. Mais la nouveauté est sans doute ailleurs. La rivalité qui l’oppose depuis des mois à Édouard Balladur a fait comprendre qu’en fait Chirac est infiniment plus gaulliste que pompidolien. Elle a aussi permis de découvrir un autre personnage plus simple, plus populaire, un homme « qui n’aime pas les dîners en ville ». Le tout est maintenant de savoir si, pour affronter la crise actuelle (et le candidat de la gauche), les électeurs préféreront un gaulliste ou un pompidolien.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

12,88 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'homme qui n'aime pas les dîners en ville”

Fiche technique

Résumé

Jacques Chirac sera-t-il le Sème président de la Ve République ? Sera-t-il, comme François Mitterrand, élu à sa troisième tentative ? Il en est persuadé. Jusqu’à présent, les sondages lui donnent tort. Il répond : « Cela n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est d’être prêt à engager toutes les réformes qui s’imposent dès le lendemain de l’élection. Je m’y suis préparé et je suis convaincu que les Français le comprendront le moment venu. » Sommes-nous devant un nouveau Chirac ? Ses amis l’affirment. Et il est vrai que le ton, l’allure, les réactions du maire de Paris ont changé. Sa « traversée du désert » l’a métamorphosé. Mais la nouveauté est sans doute ailleurs. La rivalité qui l’oppose depuis des mois à Édouard Balladur a fait comprendre qu’en fait Chirac est infiniment plus gaulliste que pompidolien. Elle a aussi permis de découvrir un autre personnage plus simple, plus populaire, un homme « qui n’aime pas les dîners en ville ». Le tout est maintenant de savoir si, pour affronter la crise actuelle (et le candidat de la gauche), les électeurs préféreront un gaulliste ou un pompidolien.

Biographie de Thierry Desjardins

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire