Votre compte

L'horreur médiatique


Impartiale la presse française ? Jean-François Kahn n'en est pas si sûr et nous le dit.


Quand Jean-François Kahn a publié La Catastrophe du 6 mai 2012, beaucoup de journaux lui ont téléphoné pour le féliciter mais aussi pour lui faire comprendre qu'ils n'en parleraient pas parce qu'il avait, un jour, dit du mal de leur patron. Etre gentil avec un rédacteur en chef compterait-il plus aujourd'hui que le contenu d'un livre ?
Jean-François Kahn est consterné de voir la presse nationale aussi peu impartiale et essaie de rester objectif. Quand il était à Marianne, il a lui-même diffusé des feuillets entiers qui le traînaient dans la boue.
Depuis son livre La Pensée unique, l'ex-directeur de Marianne parle du manque de pluralisme dans la presse. Il remarque que pour le vote du référendum européen, 95% des journaux étaient pour le OUI et n'étaient pas du tout en adéquation avec l'avis général. A l'issue des votes, ces mêmes journaux se sont indignés et ont traité les français de " fachos "...
Aujourd'hui, avec l'émergence d'Internet et des nombreux réseaux sociaux, c'est toute la carte des médias qui est remodelée. L'accès à de l'information immédiate, sans analyse ni recul, ne va-t-elle pas accentuer " l'horreur médiatique " ?

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

6,50 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'horreur médiatique”

Fiche technique

  • Auteur : Jean-François KAHN
  • Éditeur : Plon
  • Date de parution : 23/01/14
  • EAN : 9782259222211
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 109
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Impartiale la presse française ? Jean-François Kahn n'en est pas si sûr et nous le dit.


Quand Jean-François Kahn a publié La Catastrophe du 6 mai 2012, beaucoup de journaux lui ont téléphoné pour le féliciter mais aussi pour lui faire comprendre qu'ils n'en parleraient pas parce qu'il avait, un jour, dit du mal de leur patron. Etre gentil avec un rédacteur en chef compterait-il plus aujourd'hui que le contenu d'un livre ?
Jean-François Kahn est consterné de voir la presse nationale aussi peu impartiale et essaie de rester objectif. Quand il était à Marianne, il a lui-même diffusé des feuillets entiers qui le traînaient dans la boue.
Depuis son livre La Pensée unique, l'ex-directeur de Marianne parle du manque de pluralisme dans la presse. Il remarque que pour le vote du référendum européen, 95% des journaux étaient pour le OUI et n'étaient pas du tout en adéquation avec l'avis général. A l'issue des votes, ces mêmes journaux se sont indignés et ont traité les français de " fachos "...
Aujourd'hui, avec l'émergence d'Internet et des nombreux réseaux sociaux, c'est toute la carte des médias qui est remodelée. L'accès à de l'information immédiate, sans analyse ni recul, ne va-t-elle pas accentuer " l'horreur médiatique " ?

Biographie de Jean-François KAHN

Jean-François Kahn a été professeur, puis journaliste (Le Monde, L'Express, Europe 1, Antenne 2), avant de diriger L'Evénement du jeudi. Il a fondé le journal Marianne. Essayiste de talent, il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont Tout change parce que rien ne change : Introduction à une théorie de l'évolution sociale (Fayard, 1994), Les Bullocrates (Fayard, 2006), Philosophie de la réalité (Fayard, 2011). Son Dictionnaire Incorrect et son Abécédaire mal-pensant, parus chez Plon en 2005 et 2007, ont été d'immenses succès.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire