Votre compte

L'identité française : représentations, mythes, idéologies


La question de l’identité nationale agite notre époque. C’est en grande partie en son nom que se fissure l’empire soviétique ; que partout des minorités ethniques ou régionales revendiquent leur autonomie. C’est autour de la défense de l’identité française que s’attisent les passions politiques. Cette quête anxieuse et cette défense témoignent incontestablement d’un sentiment de crise ; mais elles appellent moins l’incantation que la réflexion : que faut-il entendre par « identité nationale » ? Quel est son statut, sa fonction, sa portée ? Pour l’auteur, elle est moins une réalité substantielle qu’une représentation sociale. Elle correspond à une personnification de la nation et propose aux individus un modèle identificatoire qui scelle leur adhésion à la collectivité nationale. Mais l’identité ne résulte pas seulement d’une relation à soi-même. Elle naît aussi d’une confrontation à l’autre. Et l’autre privilégié, pour la France, a été, depuis près d’un siècle, l’Allemagne à laquelle l’ont attachée des liens passionnels de fascination et de rejet. Enfin l’identité est héritage et mémoire. Elle s’appuie sur des valeurs, des symboles et des mythes fondateurs. Le débat actuel dont elle est l’objet traduit des difficultés présentes mais ravive aussi des problématiques anciennes ; il ne devient intelligible que si on le replace dans une perspective historique. C’est ce que fait cet ouvrage, mettant en relation la crise des années trente et la situation actuelle. En montrant l’ancrage historique des discours sur l’identité nationale, il en révèle les enjeux et les fonctions idéologiques.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'identité française : représentations, mythes, idéologies”

Fiche technique

Résumé

La question de l’identité nationale agite notre époque. C’est en grande partie en son nom que se fissure l’empire soviétique ; que partout des minorités ethniques ou régionales revendiquent leur autonomie. C’est autour de la défense de l’identité française que s’attisent les passions politiques. Cette quête anxieuse et cette défense témoignent incontestablement d’un sentiment de crise ; mais elles appellent moins l’incantation que la réflexion : que faut-il entendre par « identité nationale » ? Quel est son statut, sa fonction, sa portée ? Pour l’auteur, elle est moins une réalité substantielle qu’une représentation sociale. Elle correspond à une personnification de la nation et propose aux individus un modèle identificatoire qui scelle leur adhésion à la collectivité nationale. Mais l’identité ne résulte pas seulement d’une relation à soi-même. Elle naît aussi d’une confrontation à l’autre. Et l’autre privilégié, pour la France, a été, depuis près d’un siècle, l’Allemagne à laquelle l’ont attachée des liens passionnels de fascination et de rejet. Enfin l’identité est héritage et mémoire. Elle s’appuie sur des valeurs, des symboles et des mythes fondateurs. Le débat actuel dont elle est l’objet traduit des difficultés présentes mais ravive aussi des problématiques anciennes ; il ne devient intelligible que si on le replace dans une perspective historique. C’est ce que fait cet ouvrage, mettant en relation la crise des années trente et la situation actuelle. En montrant l’ancrage historique des discours sur l’identité nationale, il en révèle les enjeux et les fonctions idéologiques.

Biographie d’Edmond Marc Lipiansky

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire