Votre compte

L'image de l'autre dans l'Europe du Nord-Ouest à travers l'histoire


Alors que Bernard Ménager dirigeait le Centre d'Histoire de la Région du Nord et de l'Europe du Nord-Ouest avec l'ouverture aux suggestions de l'Autre qui le caractérise, le conseil scientifique du Centre a décidé de promouvoir un type de colloque un peu original dans ses intentions et ses démarches : il s'agissait de favoriser la confrontation d'idées entre chercheurs spécialistes de diverses disciplines et périodes ; l'intention était de favoriser une approche plus exploratoire que canalisée dans des catégories de savoir conventionnelles. Le thème de l'image de l'Autre, suggéré initialement par Robert Muchembled, s'est imposé à la fois par sa richesse problématique et par sa conformité avec la vocation du Centre de favoriser les recherches sur la région du Nord dans son contexte nord-ouest européen.Nous en sommes donc arrivés à un projet dont je rappelle les principales orientations : « examiner les diverses acceptions de la notion d'étranger et leurs fluctuations tant au plan des statuts juridiques sociaux ou politiques que dans la perception de ce (ou ceux) qui est (ou sont) considéré(s) comme étranger(s) » ; orienter la réflexion sur « la dynamique de l'attraction ou de l'assimilation et de la répulsion ou de l'exclusion ». Dans cette approche, nous n'avions voulu exclure aucun niveau d'appartenance, du village ou du quartier aux peuples ou aux nations, pourvu que le cadre demeurât l'Europe du Nord-Ouest. La démarche reposait sur le pari d'un rapprochement fructueux entre la vision du « barbare » à proximité du limes au temps de l'Empire Romain et la représentation des immigrés ou des occupants dans le Nord au XXe siècle - pour prendre des exemples aux deux termes chronologiques d'une trentaine de communications abordant toutes les périodes.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'image de l'autre dans l'Europe du Nord-Ouest à travers l'histoire”

Fiche technique

Résumé

Alors que Bernard Ménager dirigeait le Centre d'Histoire de la Région du Nord et de l'Europe du Nord-Ouest avec l'ouverture aux suggestions de l'Autre qui le caractérise, le conseil scientifique du Centre a décidé de promouvoir un type de colloque un peu original dans ses intentions et ses démarches : il s'agissait de favoriser la confrontation d'idées entre chercheurs spécialistes de diverses disciplines et périodes ; l'intention était de favoriser une approche plus exploratoire que canalisée dans des catégories de savoir conventionnelles. Le thème de l'image de l'Autre, suggéré initialement par Robert Muchembled, s'est imposé à la fois par sa richesse problématique et par sa conformité avec la vocation du Centre de favoriser les recherches sur la région du Nord dans son contexte nord-ouest européen.Nous en sommes donc arrivés à un projet dont je rappelle les principales orientations : « examiner les diverses acceptions de la notion d'étranger et leurs fluctuations tant au plan des statuts juridiques sociaux ou politiques que dans la perception de ce (ou ceux) qui est (ou sont) considéré(s) comme étranger(s) » ; orienter la réflexion sur « la dynamique de l'attraction ou de l'assimilation et de la répulsion ou de l'exclusion ». Dans cette approche, nous n'avions voulu exclure aucun niveau d'appartenance, du village ou du quartier aux peuples ou aux nations, pourvu que le cadre demeurât l'Europe du Nord-Ouest. La démarche reposait sur le pari d'un rapprochement fructueux entre la vision du « barbare » à proximité du limes au temps de l'Empire Romain et la représentation des immigrés ou des occupants dans le Nord au XXe siècle - pour prendre des exemples aux deux termes chronologiques d'une trentaine de communications abordant toutes les périodes.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire