Votre compte

L'Inconvénient. No. 76, Printemps 2019


L’art doit-il être moral ? Le numéro du printemps de la revue L’Inconvénient s’interroge sur la moralité de l’art à l’ère de ce qu’elle nomme : la censure victimaire, où représentation rime trop souvent dans la tête des gens avec promotion d’idées jugées inacceptables. « La représentation ne suppose pas l’adhésion. Montrer, ce n’est pas approuver ni préconiser. » (extrait de l’introduction). À la suite des affaires SLAV et Kanata, entre autres, le débat — qu’on croyait réglé — a récemment refait surface. L’art doit-il se soumettre à certaines injonctions morales ? Peut-il s’affranchir absolument de ces dernières ? Également au sommaire, un portrait du peintre Mark Stebbins, la quatrième partie de Jazz et condition noire aux États-Unis par Stanley Péan, des recensions d’ouvrages récemment parus et une réflexion sur l’amoralité de certaines personnes et les conséquences qui en découlent à travers deux séries télé : The Little Drummer Girl et Patrick Melrose.
7,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Inconvénient. No. 76, Printemps 2019”

Fiche technique

Résumé

L’art doit-il être moral ? Le numéro du printemps de la revue L’Inconvénient s’interroge sur la moralité de l’art à l’ère de ce qu’elle nomme : la censure victimaire, où représentation rime trop souvent dans la tête des gens avec promotion d’idées jugées inacceptables. « La représentation ne suppose pas l’adhésion. Montrer, ce n’est pas approuver ni préconiser. » (extrait de l’introduction). À la suite des affaires SLAV et Kanata, entre autres, le débat — qu’on croyait réglé — a récemment refait surface. L’art doit-il se soumettre à certaines injonctions morales ? Peut-il s’affranchir absolument de ces dernières ? Également au sommaire, un portrait du peintre Mark Stebbins, la quatrième partie de Jazz et condition noire aux États-Unis par Stanley Péan, des recensions d’ouvrages récemment parus et une réflexion sur l’amoralité de certaines personnes et les conséquences qui en découlent à travers deux séries télé : The Little Drummer Girl et Patrick Melrose.

Biographie d’Alain Roy

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire