Votre compte

L'Ivresse et la paresse


L'unique objet de ce livre est de répondre à la très vieille question de savoir si l'Histoire a un sens. Pour Alain Cotta, la réponse est positive et parfaitement claire: le sens de l'Histoire existe, produit d'un déterminisme ni économique, ni sociologique, ni culturel, mais bien biologique.

Rien d'étonnant à ce que l'ouvrage commence par l'examen d'un naturalisme dont le contenu vient d'évoluer sous l'effet des recherches mondiales consacrées au fonctionnement du cerveau. Outre ses résultats médicaux et proprement biologiques, cette recherche a commencé à bouleverser toutes les sciences sociales. Elle impose une pluridisciplinarité entre toutes les vieilles matières _ psychologie, ethnologie, philosophie... _ qu'elle renouvelle de fond en comble. Le coeur de cette pluridisciplinarité réside dans la définition du champ et du fonctionnement de la conscience, donc aussi de l'inconscient, ce qui débouche sur la question de l'existence ou non d'un quelconque libre-arbitre.

Des connaissances physiologiques très précises conduisent à retenir deux grands objectifs de toute vie individuelle: la recherche de l'ivresse et la volonté de paresse, et à y trouver les justifications de cette existence et du sens de l'Histoire.

Il est bien entendu plusieurs formes d'ivresse dont traite ensuite ce livre: une ivresse physiologique (les drogues, le meurtre), une ivresse mondaine (l'argent, la gloire, le pouvoir), une ivresse de sublimation (la foi, l'art, la recherche où gît à l'évidence l'origine unique de notre évolution technologique) qui pourrait laisser croire à un indéterminisme de l'Histoire.

La dernière partie, consacrée à la presse, aussi bien physique que morale, montre que notre évolution historique est bien déterminée par la volonté d'épargner nos muscles et nos neurones, et que cette paresse trouve sa légitimité dans l'accomplissement de la fin la plus physiologique qui soit: la lutte contre la mort, l'affirmation de la vie.

Cet essai pluridisciplinaire magistral montre non seulement que l'Histoire n'est pas finie mais qu'elle a une finalité.

Alain Cotta, professeur d'économie à Paris-Dauphine, est notamment l'auteur, chez Fayard, de Le Capitalisme dans tous ses états, La Société ludique, L'Homme au travail.

Ce livre est classé dans les catégories :

29,99 €
?

Version papier

16,88 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Ivresse et la paresse”

Fiche technique

  • Auteur : Alain Cotta
  • Éditeur : Fayard
  • Collection : Essais
  • Date de parution : 01/04/14
  • EAN : 9782213653594
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 840
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

L'unique objet de ce livre est de répondre à la très vieille question de savoir si l'Histoire a un sens. Pour Alain Cotta, la réponse est positive et parfaitement claire: le sens de l'Histoire existe, produit d'un déterminisme ni économique, ni sociologique, ni culturel, mais bien biologique.

Rien d'étonnant à ce que l'ouvrage commence par l'examen d'un naturalisme dont le contenu vient d'évoluer sous l'effet des recherches mondiales consacrées au fonctionnement du cerveau. Outre ses résultats médicaux et proprement biologiques, cette recherche a commencé à bouleverser toutes les sciences sociales. Elle impose une pluridisciplinarité entre toutes les vieilles matières _ psychologie, ethnologie, philosophie... _ qu'elle renouvelle de fond en comble. Le coeur de cette pluridisciplinarité réside dans la définition du champ et du fonctionnement de la conscience, donc aussi de l'inconscient, ce qui débouche sur la question de l'existence ou non d'un quelconque libre-arbitre.

Des connaissances physiologiques très précises conduisent à retenir deux grands objectifs de toute vie individuelle: la recherche de l'ivresse et la volonté de paresse, et à y trouver les justifications de cette existence et du sens de l'Histoire.

Il est bien entendu plusieurs formes d'ivresse dont traite ensuite ce livre: une ivresse physiologique (les drogues, le meurtre), une ivresse mondaine (l'argent, la gloire, le pouvoir), une ivresse de sublimation (la foi, l'art, la recherche où gît à l'évidence l'origine unique de notre évolution technologique) qui pourrait laisser croire à un indéterminisme de l'Histoire.

La dernière partie, consacrée à la presse, aussi bien physique que morale, montre que notre évolution historique est bien déterminée par la volonté d'épargner nos muscles et nos neurones, et que cette paresse trouve sa légitimité dans l'accomplissement de la fin la plus physiologique qui soit: la lutte contre la mort, l'affirmation de la vie.

Cet essai pluridisciplinaire magistral montre non seulement que l'Histoire n'est pas finie mais qu'elle a une finalité.

Alain Cotta, professeur d'économie à Paris-Dauphine, est notamment l'auteur, chez Fayard, de Le Capitalisme dans tous ses états, La Société ludique, L'Homme au travail.

Biographie d’Alain Cotta

Diplômé d'HEC, docteur ès sciences économiques et agrégé en droit, Alain Cotta, est professeur d'économie à Paris-Dauphine. Il a notamment publié, aux éditions Fayard, Le Capitalisme dans tous ses états (1991), La Société ludique (1993), L'Ivresse et la Paresse (1998), Une Glorieuse stagnation (2003), Les Quatre Piliers de la science économique, avec Coralie Calvet (2005) et Le Rose ou le noir : Deux scénarios pour 2050 (2006).Photo : © John Foley/Olympe

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire