Votre compte

L'œuvre d'art par elle-même


L’œuvre d’art : tel est le thème mis au programme des classes préparatoires scientifiques. En art, un thème fait naître diverses variations : ici, ce sont celles de Balzac (Le Chef-d’œuvre inconnu, Gambara, Massimila Doni), de Proust (A l’Ombre des jeunes filles en fleurs, deuxième partie) et de Rilke (Lettres à un jeune poète) qu’il s’agit d’étudier. Or une œuvre littéraire qui parle d’art, c’est une œuvre d’art qui se regarde dans son propre miroir. Étudier une telle œuvre, c’est s’introduire entre modèle et miroir, épouser le regard que l’œuvre porte sur elle-même, donc l’analyser sans la réduire à un objet d’analyse. Aussi Marie-Claire Kerbrat, professeur en classes préparatoires scientifiques et commerciales, présente-t-elle une étude, analytique puis synthétique, des œuvres au programme ; mais si elle fournit à des étudiants « scientifiques » les outils d’analyse (une méthodologie de la dissertation, par exemple) que requiert l’épreuve « littéraire » des concours, c’est pour les amener à une véritable réflexion sur cet étrange objet, l’œuvre d’art, qu’il s’agit certes d’étudier mais aussi d’apprécier personnellement, et si possible d’aimer. Témoignage de cette appréciation personnelle et amoureuse à laquelle invite l’œuvre d’art : les Lettres à un grand poète de Maximine, poète et traductrice de Rilke.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'œuvre d'art par elle-même”

Fiche technique

Résumé

L’œuvre d’art : tel est le thème mis au programme des classes préparatoires scientifiques. En art, un thème fait naître diverses variations : ici, ce sont celles de Balzac (Le Chef-d’œuvre inconnu, Gambara, Massimila Doni), de Proust (A l’Ombre des jeunes filles en fleurs, deuxième partie) et de Rilke (Lettres à un jeune poète) qu’il s’agit d’étudier. Or une œuvre littéraire qui parle d’art, c’est une œuvre d’art qui se regarde dans son propre miroir. Étudier une telle œuvre, c’est s’introduire entre modèle et miroir, épouser le regard que l’œuvre porte sur elle-même, donc l’analyser sans la réduire à un objet d’analyse. Aussi Marie-Claire Kerbrat, professeur en classes préparatoires scientifiques et commerciales, présente-t-elle une étude, analytique puis synthétique, des œuvres au programme ; mais si elle fournit à des étudiants « scientifiques » les outils d’analyse (une méthodologie de la dissertation, par exemple) que requiert l’épreuve « littéraire » des concours, c’est pour les amener à une véritable réflexion sur cet étrange objet, l’œuvre d’art, qu’il s’agit certes d’étudier mais aussi d’apprécier personnellement, et si possible d’aimer. Témoignage de cette appréciation personnelle et amoureuse à laquelle invite l’œuvre d’art : les Lettres à un grand poète de Maximine, poète et traductrice de Rilke.

Biographie de Maximine Comte-Sponville

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire