Votre compte

La bande du Rex


La bande du Rex a traîné tout l’après-midi à moto. Elle s’est avalé de la borne sans débander, d’un point à l’autre du désert, un seul animal d’acier et de cuir, un fugitif pris au piège du cercle infernal, et prêt à démolir n’importe qui s’en prendra à la longueur de ses cheveux, à la coupe de ses sapes ou au relief agressif de son sexe dans son jean’s, prêt à démolir n’importe qui n’importe quand, prêt à foutre le feu au château de cartes sur un simple signe du destin. Mais, en cet après-midi, le destin restait muet. Le soleil tapait. Les femmes dans les foyers étaient près de leurs hommes, et les chiens aussi. Les voitures étaient au parking, et les joueurs sur les stades sautaient en l’air en s’embrassant quand le ballon pénétrait entre les poteaux. Le rock avait tellement saigné, qu’il n’avait plus rien dans les veines, alors, en bas, sur les routes, la bande s’ennuyait à en crever. Les grands frères étaient en prison avec, dans la tête, des rêves éternels de fortune et puis, soudain, Petit Jeannot fit signe aux autres d’arrêter les moteurs. Au loin, un individu anonyme flottait dans son costume.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La bande du Rex”

Fiche technique

Résumé

La bande du Rex a traîné tout l’après-midi à moto. Elle s’est avalé de la borne sans débander, d’un point à l’autre du désert, un seul animal d’acier et de cuir, un fugitif pris au piège du cercle infernal, et prêt à démolir n’importe qui s’en prendra à la longueur de ses cheveux, à la coupe de ses sapes ou au relief agressif de son sexe dans son jean’s, prêt à démolir n’importe qui n’importe quand, prêt à foutre le feu au château de cartes sur un simple signe du destin. Mais, en cet après-midi, le destin restait muet. Le soleil tapait. Les femmes dans les foyers étaient près de leurs hommes, et les chiens aussi. Les voitures étaient au parking, et les joueurs sur les stades sautaient en l’air en s’embrassant quand le ballon pénétrait entre les poteaux. Le rock avait tellement saigné, qu’il n’avait plus rien dans les veines, alors, en bas, sur les routes, la bande s’ennuyait à en crever. Les grands frères étaient en prison avec, dans la tête, des rêves éternels de fortune et puis, soudain, Petit Jeannot fit signe aux autres d’arrêter les moteurs. Au loin, un individu anonyme flottait dans son costume.

Biographie de Nan Aurousseau

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire