Votre compte

La Bourse ou la vie : la grande manipulation des petits actionnaires


Tous capitalistes ! Fini le salariat ! Plus d’exploitation ! Des actions, des fonds de pension, des stock-options, la Bourse pour tous ! Vous y croyez, vous ? Alors vous êtes prêts pour la nouvelle économie portée par Internet, les nouvelles technologies, la mondialisation et les sommets vertigineux de la Bourse. Et pourtant... la Bourse pour tous est une remise en cause totale du modèle démocratique élaboré par les Lumières. Avec elle, la démocratie se dissout dans le marché. Ce n’est plus « un homme égale une voix » mais « un dollar égale une voix ». Voilà que naît sous nos yeux un système censitaire d’une dureté et d’une inégalité sans précédent, construit au nom du salarié devenu capitaliste et de fables comme « le gouvernement d’entreprise » ou « la création de valeurs ». Philippe Labarde et Bernard Maris, les auteurs de « Ah Dieu ! que la guerre économique est jolie ! » dénoncent, avec le même talent de polémistes et la même connaissance économique, le contre-modèle social que l’on cherche à imposer et donnent les clés pour y échapper.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

8,84 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Bourse ou la vie : la grande manipulation des petits actionnaires”

Fiche technique

Résumé

Tous capitalistes ! Fini le salariat ! Plus d’exploitation ! Des actions, des fonds de pension, des stock-options, la Bourse pour tous ! Vous y croyez, vous ? Alors vous êtes prêts pour la nouvelle économie portée par Internet, les nouvelles technologies, la mondialisation et les sommets vertigineux de la Bourse. Et pourtant... la Bourse pour tous est une remise en cause totale du modèle démocratique élaboré par les Lumières. Avec elle, la démocratie se dissout dans le marché. Ce n’est plus « un homme égale une voix » mais « un dollar égale une voix ». Voilà que naît sous nos yeux un système censitaire d’une dureté et d’une inégalité sans précédent, construit au nom du salarié devenu capitaliste et de fables comme « le gouvernement d’entreprise » ou « la création de valeurs ». Philippe Labarde et Bernard Maris, les auteurs de « Ah Dieu ! que la guerre économique est jolie ! » dénoncent, avec le même talent de polémistes et la même connaissance économique, le contre-modèle social que l’on cherche à imposer et donnent les clés pour y échapper.

Biographie de Philippe Labarde

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire