Votre compte

La Bru


Durant l'entre deux-guerres, Julien a quitté sa ferme du Mousseau dans la Creuse pour devenir maçon à Paris. Il y a rencontré Gilberte et ils se sont mariés. Le père de Julien, le vieux Landier, garde une certaine rancune à son fils d'avoir abandonné le Mousseau pour rester à Paris. Quelques années après, le père s'est remarié avec La Pérotte, devenue la maîtresse chez eux, remplaçant la mère défunte. Son fils, Maréchal, a pris la place du fils de maison. Mais la maladie est venue user le corps de Julien. Ses forces chaque jour ont diminué. Les médecins lui ont imposé de séjourner au grand air. Il a dû revenir au Mousseau pour se soigner. Il a fallu revenir, accepter la présence de la Pérotte, faire accepter Gilberte à la famille. Au début, les forces de Julien se sont libérées. Mais le mal était trop fort. La jeune Parisienne va se retrouver seule dans le fin fond du Limousin, avec des gens qui ne vivent pas comme elle, une famille qui ne l'attendait pas. Entre le malheur de la perte de son mari et l'espoir de refaire sa vie, la bru va être confrontée à la vie et aux mœurs de la campagne entre Marche et Limousin au début du XXe siècle.

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Bru”

Fiche technique

Résumé

Durant l'entre deux-guerres, Julien a quitté sa ferme du Mousseau dans la Creuse pour devenir maçon à Paris. Il y a rencontré Gilberte et ils se sont mariés. Le père de Julien, le vieux Landier, garde une certaine rancune à son fils d'avoir abandonné le Mousseau pour rester à Paris. Quelques années après, le père s'est remarié avec La Pérotte, devenue la maîtresse chez eux, remplaçant la mère défunte. Son fils, Maréchal, a pris la place du fils de maison. Mais la maladie est venue user le corps de Julien. Ses forces chaque jour ont diminué. Les médecins lui ont imposé de séjourner au grand air. Il a dû revenir au Mousseau pour se soigner. Il a fallu revenir, accepter la présence de la Pérotte, faire accepter Gilberte à la famille. Au début, les forces de Julien se sont libérées. Mais le mal était trop fort. La jeune Parisienne va se retrouver seule dans le fin fond du Limousin, avec des gens qui ne vivent pas comme elle, une famille qui ne l'attendait pas. Entre le malheur de la perte de son mari et l'espoir de refaire sa vie, la bru va être confrontée à la vie et aux mœurs de la campagne entre Marche et Limousin au début du XXe siècle.

Biographie de Georges Nigremont

Georges Nigremont était le nom de plume de Léa Védrine. Elle a emprunté ce pseudonyme au nom de la commune de Saint-Georges-Nigremont dans la Creuse. Elle est née en 1885 dans le village voisin de La Villeneuve. C'est dans ce village qu'elle est décédée en 1971. Elle a suivi les cours de l'école normale de Guéret et est devenue institutrice, comme son père, le fils d'un maçon creusois qui a inspiré à Léa Védrine son roman "Jeantou, le maçon creusois". Elle a écrit plusieurs ouvrages dont l'action se situe dans le Limousin qui font revivre la rude existence des paysans du XIXe siècle.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire