Votre compte

La captivité et la mort de Marie-Antoinette


Mort d'une reine, naissance d'un mythe.
" La mort de la Reine fut un crime pire que le régicide ", déclara Napoléon. Détestée, " l'Autrichienne " avait fini par focaliser sur sa personne la " haine des Jacobins ", lui reprochant pêle-mêle d'avoir ruiné et trahi la France, favorisé sa coterie (Mme de Lamballe et les Polignac) et mené une vie de débauche oisive. Autant dire que l'exécution de Louis XVI annonçait la sienne.
Conduite à la Conciergerie, elle fut longuement interrogée avant de comparaître, le 3 octobre 1793, devant le Tribunal révolutionnaire présidé par le sinistre Fouquier-Tinville. Elle fut condamnée à mort le 16 octobre 1793, vers 4 heures du matin, et exécutée le même jour à midi. Relatées avec minutie par G. Lenotre, à partir de témoignages souvent oubliés, ses dernières semaines sont déterminantes pour comprendre sa personnalité et connaître la Terreur de l'intérieur.


Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

10,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La captivité et la mort de Marie-Antoinette”

Fiche technique

  • Auteur : G. LENOTRE
  • Éditeur : Tempus Perrin
  • Date de parution : 06/10/16
  • EAN : 9782262069506
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 299
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Mort d'une reine, naissance d'un mythe.
" La mort de la Reine fut un crime pire que le régicide ", déclara Napoléon. Détestée, " l'Autrichienne " avait fini par focaliser sur sa personne la " haine des Jacobins ", lui reprochant pêle-mêle d'avoir ruiné et trahi la France, favorisé sa coterie (Mme de Lamballe et les Polignac) et mené une vie de débauche oisive. Autant dire que l'exécution de Louis XVI annonçait la sienne.
Conduite à la Conciergerie, elle fut longuement interrogée avant de comparaître, le 3 octobre 1793, devant le Tribunal révolutionnaire présidé par le sinistre Fouquier-Tinville. Elle fut condamnée à mort le 16 octobre 1793, vers 4 heures du matin, et exécutée le même jour à midi. Relatées avec minutie par G. Lenotre, à partir de témoignages souvent oubliés, ses dernières semaines sont déterminantes pour comprendre sa personnalité et connaître la Terreur de l'intérieur.


Biographie de G. LENOTRE

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire