Votre compte

La cave se rebiffe


À la suite de son divorce, Carmen conduit depuis deux ans et demi un superbe bus sur la ligne N° 16 qui traverse son île perpendiculairement, de part en part. Elle aime son métier qui le lui rend bien même si elle trouve fastidieux le ménage journalier obligatoire. Un soir, au moment du Carnaval, en faisant le ménage du bus, elle fourre machinalement dans la poubelle un carnet égaré dans le tas de détritus. Elle le récupère au dernier moment, alors qu’une phrase sur la page ouverte lui explose au visage. Elle en commence la lecture au dépôt et ne peut s’en détacher. Elle l’achève à la maison, lecture frénétique qui lui fait même oublier ses enfants pendant ses quelques jours de congé. Quand elle le referme, elle est persuadée qu’elle a deviné qui en est l’auteur, un passager, habitué depuis peu, dénotant par son allure et sa tenue, qui monte à la station Hôpital et descend à l’arrêt au sommet de la chaine montagneuse qui constitue le centre de l’île. Fiévreuse, elle s’empresse de le remettre en main propre à son propriétaire, mais il a disparu. Elle se met à sa recherche, mais les disparitions c’est comme les trains, une disparition peut en cacher une autre, et c’est au terme d’un parcours sinueux, caverneux, de hasards en déterminismes – les ouvriers sont nos maitres, tu parles ! – qu’un cri de vérité surgit dans la lumière.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

16,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La cave se rebiffe”

Fiche technique

  • Auteur : Christian Jodon
  • Éditeur : Éditions Amalthée
  • Date de parution : 19/06/19
  • EAN : 9782310043540
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 188
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

À la suite de son divorce, Carmen conduit depuis deux ans et demi un superbe bus sur la ligne N° 16 qui traverse son île perpendiculairement, de part en part. Elle aime son métier qui le lui rend bien même si elle trouve fastidieux le ménage journalier obligatoire. Un soir, au moment du Carnaval, en faisant le ménage du bus, elle fourre machinalement dans la poubelle un carnet égaré dans le tas de détritus. Elle le récupère au dernier moment, alors qu’une phrase sur la page ouverte lui explose au visage. Elle en commence la lecture au dépôt et ne peut s’en détacher. Elle l’achève à la maison, lecture frénétique qui lui fait même oublier ses enfants pendant ses quelques jours de congé. Quand elle le referme, elle est persuadée qu’elle a deviné qui en est l’auteur, un passager, habitué depuis peu, dénotant par son allure et sa tenue, qui monte à la station Hôpital et descend à l’arrêt au sommet de la chaine montagneuse qui constitue le centre de l’île. Fiévreuse, elle s’empresse de le remettre en main propre à son propriétaire, mais il a disparu. Elle se met à sa recherche, mais les disparitions c’est comme les trains, une disparition peut en cacher une autre, et c’est au terme d’un parcours sinueux, caverneux, de hasards en déterminismes – les ouvriers sont nos maitres, tu parles ! – qu’un cri de vérité surgit dans la lumière.

Biographie de Christian Jodon

Christian Jodon est né le 3 mars 1952, à Pontarlier, petite ville française, département du Doubs, proche de la frontière suisse. Il se mit à écrire grâce aux ateliers d’écriture qu’il découvrit tardivement et auxquels il participait assidûment. Quand il n’est pas sur ses skis, sur son vélo ou dans les bois, il écrit ou peint le reste du temps. La cave se rebiffe est son premier roman.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire