Votre compte

La communication syndicale


Crise du syndicalisme ? Crise des institutions représentatives du personnel ? Des diagnostics souvent édifiants accompagnent les évolutions récentes du monde syndical : désyndicalisation, financement opaque, rejet par les salariés de leurs représentants, faible représentativité de ces mêmes représentants, dévoiement en raison de leur instrumentalisation par les directions d'entreprises... L'ouvrage s'écarte de ces réquisitoires et tente de renouveler le regard porté sur le fait syndical au moyen d'un double décentrement. Plutôt que de prendre pour objet les confédérations, leur organisation et leurs membres, il se focalise sur l'action syndicale « à la base » et « au quotidien », autrement dit sur ce que font ou ne font pas les représentants syndicaux, placés en première ligne dans la gestion conflictuelle du rapport social-salarial au sein du monde du travail. Il saisit ainsi l'action syndicale sous l'angle communicationnel considérant que l'essentiel de l'activité de ces mêmes représentants consiste à dialoguer, à fédérer, à mobiliser, à informer, à rassembler, à négocier, à gérer des rapports de force, bref à agir et à lutter symboliquement. Basées sur plusieurs enquêtes de terrain, les analyses explorent le monde des représentants syndicaux, livrant ainsi quelques enseignements sur ce qu'ils vivent et font, sur leurs ressources (limitées) et leurs tactiques (limitées également dans leur rationalité), mais aussi sur l'environnement institutionnel, social et économique au sein duquel ils évoluent et qui conditionne leurs possibilités d'agir par la communication.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La communication syndicale”

Fiche technique

Résumé

Crise du syndicalisme ? Crise des institutions représentatives du personnel ? Des diagnostics souvent édifiants accompagnent les évolutions récentes du monde syndical : désyndicalisation, financement opaque, rejet par les salariés de leurs représentants, faible représentativité de ces mêmes représentants, dévoiement en raison de leur instrumentalisation par les directions d'entreprises... L'ouvrage s'écarte de ces réquisitoires et tente de renouveler le regard porté sur le fait syndical au moyen d'un double décentrement. Plutôt que de prendre pour objet les confédérations, leur organisation et leurs membres, il se focalise sur l'action syndicale « à la base » et « au quotidien », autrement dit sur ce que font ou ne font pas les représentants syndicaux, placés en première ligne dans la gestion conflictuelle du rapport social-salarial au sein du monde du travail. Il saisit ainsi l'action syndicale sous l'angle communicationnel considérant que l'essentiel de l'activité de ces mêmes représentants consiste à dialoguer, à fédérer, à mobiliser, à informer, à rassembler, à négocier, à gérer des rapports de force, bref à agir et à lutter symboliquement. Basées sur plusieurs enquêtes de terrain, les analyses explorent le monde des représentants syndicaux, livrant ainsi quelques enseignements sur ce qu'ils vivent et font, sur leurs ressources (limitées) et leurs tactiques (limitées également dans leur rationalité), mais aussi sur l'environnement institutionnel, social et économique au sein duquel ils évoluent et qui conditionne leurs possibilités d'agir par la communication.

Biographie de Stéphane Olivesi

Professeur en sciences de l’information et de la communication, Stéphane Olivesi enseigne à l’université Lyon 2 où il dirige l’ICOM (Institut de la communication) et anime le master « Communication des organisations ».

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire