Votre compte

La compagnie meurtrie, Les meurtres de « l’Escalade » - Une enquête du commissaire Sébastien Passard


« Les restes d’un corps calciné, encore revêtu de lambeaux d’un costume ressemblant à ceux du cortège de l’Escalade. À côté, une épée noircie, en partie dans son fourreau et attachée à un ceinturon fortement abîmé par le feu. » 1938 … le Troisième Reich d’Adolf Hitler annexe l’Autriche. Cette même année, en décembre, à Genève, on fête « l’Escalade » de 1602 où les Genevois repoussèrent les assaillants savoyards. Un magnifique cortège historique parcourt les rues et se termine autour d’un grand feu de joie. Mais le lendemain, on découvre dans les cendres du foyer le corps calciné du commandant du groupe des arquebusiers : Léon Bauvert. L’énigme ne sera jamais résolue. Quatre-vingts ans plus tard, la Compagnie 1602 revit le même cauchemar. Un officier du même groupe, Gérard Bauvert, fils de la première victime, est assassiné au même endroit. Le commissaire Sébastien Passard va être plongé dans une nouvelle enquête qui le fera remonter aux pires moments de la barbarie nazie.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

13,90 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La compagnie meurtrie, Les meurtres de « l’Escalade » - Une enquête du commissaire Sébastien Passard”

Fiche technique

Résumé

« Les restes d’un corps calciné, encore revêtu de lambeaux d’un costume ressemblant à ceux du cortège de l’Escalade. À côté, une épée noircie, en partie dans son fourreau et attachée à un ceinturon fortement abîmé par le feu. » 1938 … le Troisième Reich d’Adolf Hitler annexe l’Autriche. Cette même année, en décembre, à Genève, on fête « l’Escalade » de 1602 où les Genevois repoussèrent les assaillants savoyards. Un magnifique cortège historique parcourt les rues et se termine autour d’un grand feu de joie. Mais le lendemain, on découvre dans les cendres du foyer le corps calciné du commandant du groupe des arquebusiers : Léon Bauvert. L’énigme ne sera jamais résolue. Quatre-vingts ans plus tard, la Compagnie 1602 revit le même cauchemar. Un officier du même groupe, Gérard Bauvert, fils de la première victime, est assassiné au même endroit. Le commissaire Sébastien Passard va être plongé dans une nouvelle enquête qui le fera remonter aux pires moments de la barbarie nazie.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire