Votre compte

La Confession d'un enfant du siècle


Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'œuvre, chronologie et bibliographie)

Après le désastre de Waterloo, l’ennui s’installe avec la paix : « Alors s’assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse. » Mais l’enfant du siècle ne s’attarde pas longtemps à son époque et, de manière assez désinvolte, raccorde à la grande sa petite histoire : celle d’un homme qui se console de la trahison de sa maîtresse par une vie de fête et de débauche à laquelle l’arrache brutalement la mort de son père. Après quoi l’amour, traversé par la tentation du suicide et du meurtre, ne le conduira qu’à la solitude.
La Confession que Musset fait paraître en 1836 est ainsi un roman qu’il faut lire bien au-delà de la liaison avec George Sand qui vient de dramatiquement se dénouer à Venise. A vingt-cinq ans, Musset n’offre pas ici une simple esquisse prometteuse, comme le croyait Sainte-Beuve, mais un testament littéraire qu’il ne dépassera pas, un livre où il devient le héraut d’une génération dont la leçon amère est que, face à l’absurdité de vivre, l’irrésolution est la seule attitude lucide.

Edition de Frank Lestringant.

 

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Version papier

6,10 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Confession d'un enfant du siècle”

Fiche technique

Résumé

Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'œuvre, chronologie et bibliographie)

Après le désastre de Waterloo, l’ennui s’installe avec la paix : « Alors s’assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse. » Mais l’enfant du siècle ne s’attarde pas longtemps à son époque et, de manière assez désinvolte, raccorde à la grande sa petite histoire : celle d’un homme qui se console de la trahison de sa maîtresse par une vie de fête et de débauche à laquelle l’arrache brutalement la mort de son père. Après quoi l’amour, traversé par la tentation du suicide et du meurtre, ne le conduira qu’à la solitude.
La Confession que Musset fait paraître en 1836 est ainsi un roman qu’il faut lire bien au-delà de la liaison avec George Sand qui vient de dramatiquement se dénouer à Venise. A vingt-cinq ans, Musset n’offre pas ici une simple esquisse prometteuse, comme le croyait Sainte-Beuve, mais un testament littéraire qu’il ne dépassera pas, un livre où il devient le héraut d’une génération dont la leçon amère est que, face à l’absurdité de vivre, l’irrésolution est la seule attitude lucide.

Edition de Frank Lestringant.

 

Biographie d’Alfred de Musset

Alfred de Musset (1810-1857) est un auteur romantique français. Jeune dandy à la sensibilité quasi maladive, il est reçu dès 1828 dans le Cénacle, le prestigieux salon où Hugo réunissait les principales figures du romantisme. Il ne tarde pas à publier ses premiers recueils de vers, ainsi que des pièces. Lorenzaccio, surtout, marque le point culminant de sa créativité artistique. Il est élu en 1852 à l'Académie française. 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire