Votre compte

La Conscience ouvrière


La conscience de classe ouvrière n'est ni une réponse constante à la condition prolétarienne, ni un effet de la propagande. Elle est un fait historique, lié à un moment privilégié de l'évolution de l'industrie : la rencontre du monde (ouvrier) du métier et du monde (patronal) de la propriété avec l'organisation rationalisée de la production. Elle marque l'entrée des sociétés capitalistes dans la civilisation industrielle.



Telles sont les conclusions auxquelles conduit l'analyse des réponses à une vaste enquête. Elles apportent un sens positif à des thèmes trop souvent réservés à la discussion idéologique. Elles amènent à isoler l'idée de conscience ouvrière, définition que les travailleurs se donnent de leur condition, de leurs objectifs et des conflits où ils sont engagés ; et à situer cette même idée par rapport à celles, plus classiques, d'attitudes au travail et d'action ouvrière.



Ce sont des résultats dont toute sociologie du mouvement ouvrier devra tenir compte, comme aussi toute réflexion sur les problèmes présents.

Ce livre est classé dans les catégories :

18,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Conscience ouvrière”

Fiche technique

Résumé

La conscience de classe ouvrière n'est ni une réponse constante à la condition prolétarienne, ni un effet de la propagande. Elle est un fait historique, lié à un moment privilégié de l'évolution de l'industrie : la rencontre du monde (ouvrier) du métier et du monde (patronal) de la propriété avec l'organisation rationalisée de la production. Elle marque l'entrée des sociétés capitalistes dans la civilisation industrielle.



Telles sont les conclusions auxquelles conduit l'analyse des réponses à une vaste enquête. Elles apportent un sens positif à des thèmes trop souvent réservés à la discussion idéologique. Elles amènent à isoler l'idée de conscience ouvrière, définition que les travailleurs se donnent de leur condition, de leurs objectifs et des conflits où ils sont engagés ; et à situer cette même idée par rapport à celles, plus classiques, d'attitudes au travail et d'action ouvrière.



Ce sont des résultats dont toute sociologie du mouvement ouvrier devra tenir compte, comme aussi toute réflexion sur les problèmes présents.

Biographie d’Alain Touraine

Alain Touraine est l’un des plus grands sociologues français. Son rayonnement international est fondé sur la publication d’une trentaine de livres, dont la moitié au Seuil et la suite essentiellement chez Fayard.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire