Votre compte

La cour des innocents


Innocent,e (adjectif et nom commun) :
Qui ne fait pas de mal.
Qui n'est pas coupable.
Qui ignore le mal.
Naïf.
Personne innocente.
Simple d'esprit.

Non coupables, fous, irresponsables, ingénus, ils ont tous un alibi valable : ils étaient victimes d’eux-mêmes au moment des faits. Ce sont des choses qui arrivent et dont on parle à travers ces quinze instantanés d’histoires, parfois sombres, souvent cyniques, mais toujours à l’humour ravageur.
On y croise des enfants, des vieux qui jouent, un clochard, une caissière de péage et un requin-marteau. Mais aussi des guest stars telles que Thierry Rolland, Dieu, la maman de Jacky du Club Dorothée ou le Hollandais qui a gagné à l’Alpe d’Huez un jour. A noter que le policier des Village People a décliné l’invitation.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

12,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La cour des innocents”

Fiche technique

Résumé

Innocent,e (adjectif et nom commun) :
Qui ne fait pas de mal.
Qui n'est pas coupable.
Qui ignore le mal.
Naïf.
Personne innocente.
Simple d'esprit.

Non coupables, fous, irresponsables, ingénus, ils ont tous un alibi valable : ils étaient victimes d’eux-mêmes au moment des faits. Ce sont des choses qui arrivent et dont on parle à travers ces quinze instantanés d’histoires, parfois sombres, souvent cyniques, mais toujours à l’humour ravageur.
On y croise des enfants, des vieux qui jouent, un clochard, une caissière de péage et un requin-marteau. Mais aussi des guest stars telles que Thierry Rolland, Dieu, la maman de Jacky du Club Dorothée ou le Hollandais qui a gagné à l’Alpe d’Huez un jour. A noter que le policier des Village People a décliné l’invitation.

Biographie de Fabien Pesty

Fabien Pesty a passé la canicule de 76 dans le ventre de sa maman. Il en entend encore parler, merci bien ! C’est en décembre 1983 qu’il s’essaiera pour la première fois à l’écriture dans un texte intitulé « Lettre au Père-Noël ». Cette expérience sera un fiasco total puisqu’au lieu du train Légo, il recevra des livres, un bilboquet et une clémentine. L’arnaque.

Il faudra attendre 2009 pour le voir se réconcilier avec sa plume et tenter quelques concours de nouvelles. Contre toute attente, il en remportera quelques-uns et se dira « Tiens, si j’écrirais un recueil ? ».

1er prix – Jugon-les-Lacs 2010 pour Les valises

1er prix – Fontaine-Française 2011 pour La caissière du péage de Chatuzange-le-Goubet

Prix spécial du Jury– Prix Don Quichotte, concours francophone de la nouvelle 2012 pour Passage à tabac

 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire