Votre compte

La culture du développement


Les auteurs de cet ouvrage qui est le produit de l'atelier conjointement organisé par le CODESRIA et la FOCSIV sur la « Culture du Développement » ont tenté et réussi à inscrire au sein même de la notion de développement, « les besoins culturels » en traçant la voie d'une nouvelle philosophie du développement, c'est-à-dire l'approfondissement en sa dimension socio-culturelle de la dimension jusqu'alors unilinéaire - quoique l'on s'en défendit - du progrès des nations. Il est aujourd'hui clair que s'interroger sur la « Culture du Développement » c'est s'engager dans une voie qui prend la question par l'autre bout : celui d'une libération des initiatives, d'une émergence auto-organisée de ce qu'il est convenu d'appeler la société civile. En effet les populations africaines ont toujours su faire preuve d'un dynamisme porteur d'innovations. Dynamisme lisible dans la créativité de ce secteur désigné sous le nom de « secteur informel » - sous la pression de la philosophie de l'encadrement, centrale dans la conscience et la pratique des élites politiques africaines - et qu'il faudrait désormais sanctionner par l'appellation positive « d'économie populaire ».

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La culture du développement”

Fiche technique

Résumé

Les auteurs de cet ouvrage qui est le produit de l'atelier conjointement organisé par le CODESRIA et la FOCSIV sur la « Culture du Développement » ont tenté et réussi à inscrire au sein même de la notion de développement, « les besoins culturels » en traçant la voie d'une nouvelle philosophie du développement, c'est-à-dire l'approfondissement en sa dimension socio-culturelle de la dimension jusqu'alors unilinéaire - quoique l'on s'en défendit - du progrès des nations. Il est aujourd'hui clair que s'interroger sur la « Culture du Développement » c'est s'engager dans une voie qui prend la question par l'autre bout : celui d'une libération des initiatives, d'une émergence auto-organisée de ce qu'il est convenu d'appeler la société civile. En effet les populations africaines ont toujours su faire preuve d'un dynamisme porteur d'innovations. Dynamisme lisible dans la créativité de ce secteur désigné sous le nom de « secteur informel » - sous la pression de la philosophie de l'encadrement, centrale dans la conscience et la pratique des élites politiques africaines - et qu'il faudrait désormais sanctionner par l'appellation positive « d'économie populaire ».

Biographie de Souleymane Bachir Diagne

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire