Votre compte

La Dernière Page

Jean Clair (preface_by)


Ce texte inédit de Jean Grenier – le maître d’Albert Camus –, est une longue lettre d’explication destinée à Jean Paulhan. Dans les quatre parties qui composent cette dernière Page, Jean Grenier, sous l’apparente fluidité d’une pensée autobiographique, analyse les termes de sa philosophie à la lumière de son rapport au monde, au mal et au divin : la vraie connaissance n’est pas de l’ordre du rationnel, elle n’est pas non plus dans l’adhésion à une foi, elle s’inscrit dans une disponibilité de l’être, une « passivité active » qui s’enracine dans la sensation, le sentiment, la palpitation du vivant… « Mon état est celui d’une balance », écrit-il. « C’est définir là, analyse dans sa préface Jean Clair, qui fut son élève, une disposition de l’esprit et du corps, mais aussi un style et un genre. »

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Version papier

26,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Dernière Page”

Fiche technique

Résumé

Ce texte inédit de Jean Grenier – le maître d’Albert Camus –, est une longue lettre d’explication destinée à Jean Paulhan. Dans les quatre parties qui composent cette dernière Page, Jean Grenier, sous l’apparente fluidité d’une pensée autobiographique, analyse les termes de sa philosophie à la lumière de son rapport au monde, au mal et au divin : la vraie connaissance n’est pas de l’ordre du rationnel, elle n’est pas non plus dans l’adhésion à une foi, elle s’inscrit dans une disponibilité de l’être, une « passivité active » qui s’enracine dans la sensation, le sentiment, la palpitation du vivant… « Mon état est celui d’une balance », écrit-il. « C’est définir là, analyse dans sa préface Jean Clair, qui fut son élève, une disposition de l’esprit et du corps, mais aussi un style et un genre. »

Biographie de Jean Grenier

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire