Votre compte

La face cachée de l'économie


À l’heure où Eurostat demande aux États membres de l’Union européenne d’intégrer au calcul du PIB certaines activités illégales telles que la prostitution, l'ouvrage réinterroge la notion de frontière entre économies criminelle et légale. Oligarques russes, économie au noir, corruption et criminalité en col blanc... Cet ouvrage dévoile et analyse les facettes les plus sombres de l’économie mondialisée, autour de deux convictions fortes : sphères légale et illégale ne sont en rien étanches ; le discours économique dominant, axé sur la toute-puissance du marché, banalise, voire favorise le développement des pratiques criminelles. Les principaux marchés illégaux et leur évolution sont ici présentés. La dimension économique de la criminalité organisée est également envisagée à travers l’infiltration de l’économie légale d’un point de vue tant financier (à travers le blanchiment et recyclage de l’argent sale) que productif (via les entreprises légales aux mains de criminels). L’ouvrage pose enfin la question du lien entre densification de la mondialisation et expansion criminelle.

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
?

Version papier

21,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La face cachée de l'économie”

Fiche technique

Résumé

À l’heure où Eurostat demande aux États membres de l’Union européenne d’intégrer au calcul du PIB certaines activités illégales telles que la prostitution, l'ouvrage réinterroge la notion de frontière entre économies criminelle et légale. Oligarques russes, économie au noir, corruption et criminalité en col blanc... Cet ouvrage dévoile et analyse les facettes les plus sombres de l’économie mondialisée, autour de deux convictions fortes : sphères légale et illégale ne sont en rien étanches ; le discours économique dominant, axé sur la toute-puissance du marché, banalise, voire favorise le développement des pratiques criminelles. Les principaux marchés illégaux et leur évolution sont ici présentés. La dimension économique de la criminalité organisée est également envisagée à travers l’infiltration de l’économie légale d’un point de vue tant financier (à travers le blanchiment et recyclage de l’argent sale) que productif (via les entreprises légales aux mains de criminels). L’ouvrage pose enfin la question du lien entre densification de la mondialisation et expansion criminelle.

Biographie de Clotilde Champeyrache

À l’heure où Eurostat demande aux États membres de l’Union européenne d’intégrer au calcul du PIB certaines activités illégales telles que la prostitution, l'ouvrage réinterroge la notion de frontière entre économies criminelle et légale. Oligarques russes, économie au noir, corruption et criminalité en col blanc... Cet ouvrage dévoile et analyse les facettes les plus sombres de l’économie mondialisée, autour de deux convictions fortes : sphères légale et illégale ne sont en rien étanches ; le discours économique dominant, axé sur la toute-puissance du marché, banalise, voire favorise le développement des pratiques criminelles. Les principaux marchés illégaux et leur évolution sont ici présentés. La dimension économique de la criminalité organisée est également envisagée à travers l’infiltration de l’économie légale d’un point de vue tant financier (à travers le blanchiment et recyclage de l’argent sale) que productif (via les entreprises légales aux mains de criminels). L’ouvrage pose enfin la question du lien entre densification de la mondialisation et expansion criminelle.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire