Votre compte

La Fédor


"François, c’est M. Veillon !"

À cet appel vivement envoyé par la svelte jeune femme entre les bacs fleuris du perron, François du Bréau se dressa sur la pelouse où il jouait avec sa petite fille et vint au-devant du visiteur, une main tendue, l’autre calant sur son épaule l’enfant qui riait et jetait ses petits pieds chaussés de rose dans le soleil.

"Ah ! c’est M. Veillon... Eh bien, il sera reçu, M. Veillon... Si ce n’est pas honteux ! trois mois sans venir à Château-Frayé, sans donner une fois de ses..."

Il s’arrêta au bas des marches, saisi par l’expression, gênée, angoissée, quelque chose de confus et de fuyard que la nécessité de mentir donnait à la ronde figure, bonasse et moustachue, du meilleur et plus ancien compagnon de sa jeunesse.

"Tu veux me parler ?

– Oui... pas devant ta femme."

Ce fut dit, glissé dans l’échange nerveux d’une poignée de mains ; mais jusqu’au déjeuner, les deux amis ne purent se trouver seuls une minute."

Recueil de 8 nouvelles :

"La Fédor" - "Au fort Montrouge" - "A la Salpétrière" - "Souvenir d'un chef de cabinet" - "La leçon d'histoire" - "Les Sanguinaires" - "Le Brise-Cailloux" - "La fée des toits"

suivi du court roman : "Rose et Ninette"

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Fédor”

Fiche technique

Résumé

"François, c’est M. Veillon !"

À cet appel vivement envoyé par la svelte jeune femme entre les bacs fleuris du perron, François du Bréau se dressa sur la pelouse où il jouait avec sa petite fille et vint au-devant du visiteur, une main tendue, l’autre calant sur son épaule l’enfant qui riait et jetait ses petits pieds chaussés de rose dans le soleil.

"Ah ! c’est M. Veillon... Eh bien, il sera reçu, M. Veillon... Si ce n’est pas honteux ! trois mois sans venir à Château-Frayé, sans donner une fois de ses..."

Il s’arrêta au bas des marches, saisi par l’expression, gênée, angoissée, quelque chose de confus et de fuyard que la nécessité de mentir donnait à la ronde figure, bonasse et moustachue, du meilleur et plus ancien compagnon de sa jeunesse.

"Tu veux me parler ?

– Oui... pas devant ta femme."

Ce fut dit, glissé dans l’échange nerveux d’une poignée de mains ; mais jusqu’au déjeuner, les deux amis ne purent se trouver seuls une minute."

Recueil de 8 nouvelles :

"La Fédor" - "Au fort Montrouge" - "A la Salpétrière" - "Souvenir d'un chef de cabinet" - "La leçon d'histoire" - "Les Sanguinaires" - "Le Brise-Cailloux" - "La fée des toits"

suivi du court roman : "Rose et Ninette"

Biographie d’Alphonse Daudet

Alphonse Daudet est né dans le Gard le 13 mai 1840. Il quitte tôt les bancs de l'école pour venir à dix-sept ans à Paris, en quête d'une carrière littéraire. Il publie ses poèmes (Les Amoureuses en 1858), puis ses romans (Le Petit Chose, Tartarin de Tarascon, Sapho...) qui fondent, petit à petit, sa notoriété. Il travaille comme journaliste et secrétaire particulier, et rencontre, dans les salons, les grandes figures de son temps, notamment Flaubert, Zola et Edmond de Goncourt, avec qui il noue une relation intime.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire