Votre compte

La Femme de trente ans


Édition de Jean-Yves Tadié. La femme de trente ans, qui est-elle? Mariée, elle est au sommet de sa vie, car c'est là qu’elle prend sa liberté, c'est-à-dire un amant, ce dont Balzac la félicite, mais que la société punit cruellement. Voici donc l’un des romans les plus engagés de Balzac, dans lequel il dénonce la condition des femmes, mariées à des hommes dont elles découvrent trop tard les défauts, et vieilles déjà à la moitié de leur vie. L’auteur constate l’échec du mariage d’amour et, avec ces enfants nés sans amour, l’échec de la maternité. Cette histoire sombre, où la sexualité joue un rôle étonnamment moderne, est traitée avec une grande liberté de ton : le roman historique croise le roman-feuilleton, et jusqu’aux histoires de pirates. C’est aussi un véritable essai, où la peinture psychologique mène à la revendication politique et sociale. À rebours d’une politique des âges de la vie figée, Balzac montre qu’à tout âge la femme a le droit d’aimer et d’être aimée, même en dehors du mariage, et d’être reconnue par la société pas seulement comme épouse et mère, mais comme femme.

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?

Version papier

19,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Femme de trente ans”

Fiche technique

Résumé

Édition de Jean-Yves Tadié. La femme de trente ans, qui est-elle? Mariée, elle est au sommet de sa vie, car c'est là qu’elle prend sa liberté, c'est-à-dire un amant, ce dont Balzac la félicite, mais que la société punit cruellement. Voici donc l’un des romans les plus engagés de Balzac, dans lequel il dénonce la condition des femmes, mariées à des hommes dont elles découvrent trop tard les défauts, et vieilles déjà à la moitié de leur vie. L’auteur constate l’échec du mariage d’amour et, avec ces enfants nés sans amour, l’échec de la maternité. Cette histoire sombre, où la sexualité joue un rôle étonnamment moderne, est traitée avec une grande liberté de ton : le roman historique croise le roman-feuilleton, et jusqu’aux histoires de pirates. C’est aussi un véritable essai, où la peinture psychologique mène à la revendication politique et sociale. À rebours d’une politique des âges de la vie figée, Balzac montre qu’à tout âge la femme a le droit d’aimer et d’être aimée, même en dehors du mariage, et d’être reconnue par la société pas seulement comme épouse et mère, mais comme femme.

Biographie d’Honoré de Balzac

Balzac, de son vrai nom Balssa, est né à Tours en 1799. Délaissé par sa mère qui lui préfère son fils naturel Henri (auquel est dédié Le Bal de Sceaux), il devient pensionnaire au collège oratorien de Vendôme. À partir de 1814, il fait des études de droit. Mais à vingt ans, sûr de sa vocation littéraire, il s'installe à Paris, et vit dans une mansarde. Il rencontre Laure de Berny de vingt-deux ans son aînée, qui aura une influence décisive sur sa formation. En 1829, Balzac publie ' Les Chouans ' qui annonce une période de vingt années durant lesquelles il va produire plus de quatre-vingt-cinq romans, tout en menant une vie très active et mondaine. Il est reçu dans différents salons dont celui de Mme de Récamier. Au début de 1830, il donne ' Scènes de la vie privée ', un recueil de six nouvelles dont fait partie ' Le Bal de Sceau 'x, premier élément de ' La Comédie Humaine ', suivi de ' La Duchesse de Langeais ', du ' Curé de Tours ', du ' Colonel Chabert '... 1832 voit le début de sa longue correspondance avec Mme Hanska. À partir de 1838, paraissent de nombreux romans dont ' César Birotteau ', le début des ' Illusions perdues ', la première partie de ' Splendeurs et Misères des courtisanes ', ' Béatrix ', ' Le Curé de Village '... À la fin de 1841, Balzac met au point le plan de l'ambitieuse et inégalée ' Comédie humaine ' soutenu par quatre éditeurs et continue à publier : ' Ursule Mirouet ', ' Modeste Mignon ', ' La Cousine Bette ', ' Le Cousin Pons '... Le 14 mars 1850, Balzac épouse enfin Mme Hanska mais il tombe gravement malade. Il meurt à Paris le 18 août 1850, et est enterré au Père Lachaise. Victor Hugo prononce l'éloge funèbre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire