Votre compte

La fille de l'Est


Le 24 mars 1994, en pleine guerre de Bosnie, Ana Mladic, 23 ans, brillante étudiante en médecine, est retrouvée morte d’une balle dans la tête dans la maison où elle habitait avec ses parents à Belgrade. On découvre à ses côtés le pistolet préféré de son père, le général Ratko Mladic, que la presse étrangère surnomme déjà le boucher des Balkans. L’enquête conclut à un suicide ; la rumeur, elle, prétend que par cet acte désespéré la jeune femme aurait voulu mettre fin à la guerre en envoyant un message à ce père tant aimé. Cependant, sa mort obtient l’effet inverse : éperdu de douleur et de rage, Ratko Mladic entreprend alors le siège de Srebrenica. À travers le destin tragique d’Ana Mladic, dont elle tisse subtilement chaque fil, Clara Usón nous plonge ici au cœur même de notre mémoire européenne la plus récente. Elle nous rappelle le passé flamboyant et douloureux de cette région du monde qui s'appelait la Yougoslavie et, sans parti pris ni manichéisme, mêlant habilement les faits historiques et les péripéties d’une fiction, elle nous dépeint les atrocités de cette guerre hantée par les vieux démons du nationalisme. Prix Bouchon de cultures 2014
17,99 €
?

Version papier

17,43 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La fille de l'Est”

Fiche technique

Résumé

Le 24 mars 1994, en pleine guerre de Bosnie, Ana Mladic, 23 ans, brillante étudiante en médecine, est retrouvée morte d’une balle dans la tête dans la maison où elle habitait avec ses parents à Belgrade. On découvre à ses côtés le pistolet préféré de son père, le général Ratko Mladic, que la presse étrangère surnomme déjà le boucher des Balkans. L’enquête conclut à un suicide ; la rumeur, elle, prétend que par cet acte désespéré la jeune femme aurait voulu mettre fin à la guerre en envoyant un message à ce père tant aimé. Cependant, sa mort obtient l’effet inverse : éperdu de douleur et de rage, Ratko Mladic entreprend alors le siège de Srebrenica. À travers le destin tragique d’Ana Mladic, dont elle tisse subtilement chaque fil, Clara Usón nous plonge ici au cœur même de notre mémoire européenne la plus récente. Elle nous rappelle le passé flamboyant et douloureux de cette région du monde qui s'appelait la Yougoslavie et, sans parti pris ni manichéisme, mêlant habilement les faits historiques et les péripéties d’une fiction, elle nous dépeint les atrocités de cette guerre hantée par les vieux démons du nationalisme. Prix Bouchon de cultures 2014

Biographie de Clara Usón

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire