Votre compte

La Fin des maîtres de forges


Durant l'hiver de 1979, le Nord et la Lorraine sont en pleine révolte : les métallos abandonnent l'usine menacée de fermeture, pour crier leur angoisse : S.O.S. Sidérurgie ! Bientôt, c'est l'engrenage de la violence. Le calme mettra longtemps à revenir. Ce sera le calme des eaux qui s'apaisent après un immense naufrage, celui d'entreprises séculaires qui avaient prospéré sous l'égide des célèbres maîtres de forges et des marchands de canons à partir du XIXe siècle. Jean Baumier analyse les erreurs de stratégie qui ont conduit à cette catastrophe. Il remonte à l'époque où le Comité des Forges constituait un État dans l'État. Il mesure les conséquences de l'irruption, sur le marché mondial, des aciéries ultra-compétitives du Japon, ou des nouvelles usines du tiers monde et des pays de l'Est. Après un quart de siècle de fabuleuse croissance, la sidérurgie mondiale est en crise. Les acteurs de ce drame ne sont pas seulement des patrons défaillants, des hommes d'État irresponsables, ou des dirigeants syndicaux sur la défensive, dont l'auteur nous dresse les portraits saisissants. Ce sont aussi les travailleurs qui, depuis des générations, vivaient au pays du fer et de l'acier et perdent leur emploi. La fin des maîtres de forges, c'est la fin de la première révolution industrielle, l'entrée dans l'ère du nucléaire, de l'informatique et de l'électronique. Pour comprendre cette douloureuse mutation, Jean Baumier a étudié rapports et statistiques. Surtout, il a obtenu les confidences de tous les responsables (ministres, banquiers, syndicalistes) qui ont joué les premiers rôles dans cette affaire, et qui gardaient le silence jusqu'à présent. Auteur de plusieurs ouvrages économiques, dont Les paysans de l'an 2000 (Plon), collaborateur d'un grand hebdomadaire, Jean Baumier fait œuvre de journaliste. Il dit enfin la vérité sur un des événements les plus dramatiques de l'histoire récente de notre pays.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

10,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Fin des maîtres de forges”

Fiche technique

Résumé

Durant l'hiver de 1979, le Nord et la Lorraine sont en pleine révolte : les métallos abandonnent l'usine menacée de fermeture, pour crier leur angoisse : S.O.S. Sidérurgie ! Bientôt, c'est l'engrenage de la violence. Le calme mettra longtemps à revenir. Ce sera le calme des eaux qui s'apaisent après un immense naufrage, celui d'entreprises séculaires qui avaient prospéré sous l'égide des célèbres maîtres de forges et des marchands de canons à partir du XIXe siècle. Jean Baumier analyse les erreurs de stratégie qui ont conduit à cette catastrophe. Il remonte à l'époque où le Comité des Forges constituait un État dans l'État. Il mesure les conséquences de l'irruption, sur le marché mondial, des aciéries ultra-compétitives du Japon, ou des nouvelles usines du tiers monde et des pays de l'Est. Après un quart de siècle de fabuleuse croissance, la sidérurgie mondiale est en crise. Les acteurs de ce drame ne sont pas seulement des patrons défaillants, des hommes d'État irresponsables, ou des dirigeants syndicaux sur la défensive, dont l'auteur nous dresse les portraits saisissants. Ce sont aussi les travailleurs qui, depuis des générations, vivaient au pays du fer et de l'acier et perdent leur emploi. La fin des maîtres de forges, c'est la fin de la première révolution industrielle, l'entrée dans l'ère du nucléaire, de l'informatique et de l'électronique. Pour comprendre cette douloureuse mutation, Jean Baumier a étudié rapports et statistiques. Surtout, il a obtenu les confidences de tous les responsables (ministres, banquiers, syndicalistes) qui ont joué les premiers rôles dans cette affaire, et qui gardaient le silence jusqu'à présent. Auteur de plusieurs ouvrages économiques, dont Les paysans de l'an 2000 (Plon), collaborateur d'un grand hebdomadaire, Jean Baumier fait œuvre de journaliste. Il dit enfin la vérité sur un des événements les plus dramatiques de l'histoire récente de notre pays.

Biographie de Jean Baumier

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire