Votre compte

La Fin du social-colbertisme


De 1945 à nos jours, la France a vécu sur un modèle de croissance spécifique et original, le social-colbertisme : interventionnisme de l'État, complicité des rapports entre partenaires sociaux, participation par décrets, développement d'une société cloisonnée et peu compétitive. Mais ce modèle gaulois se fissure sous les assauts de la crise : les exclus, les chômeurs (ce 13e État sans gouvernement de la CEE), le krach, les grands déséquilibres internationaux, etc. Jean-Baptiste de Foucauld, dans un premier temps, brosse un tableau sévère de cette schizophrénie française, fondée sur la crainte de l'autre et le refus du réel. Puis, il esquisse ce que pourrait être une stratégie de sortie de crise. Le travail à temps choisi, une nouvelle solidarité sociale, une croissance réinventée et mieux maîtrisée, telles sont, parmi d'autres, les pratiques que la société française doit adopter pour éviter l'éclatement. Et si l'utopie se réconciliait avec le possible ? Au-delà des échéances électorales, La fin du social-colbertisme pose les questions auxquelles les Français, dans leur ensemble, et leur classe dirigeante, en particulier, refusent le plus souvent de répondre.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

10,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Fin du social-colbertisme”

Fiche technique

Résumé

De 1945 à nos jours, la France a vécu sur un modèle de croissance spécifique et original, le social-colbertisme : interventionnisme de l'État, complicité des rapports entre partenaires sociaux, participation par décrets, développement d'une société cloisonnée et peu compétitive. Mais ce modèle gaulois se fissure sous les assauts de la crise : les exclus, les chômeurs (ce 13e État sans gouvernement de la CEE), le krach, les grands déséquilibres internationaux, etc. Jean-Baptiste de Foucauld, dans un premier temps, brosse un tableau sévère de cette schizophrénie française, fondée sur la crainte de l'autre et le refus du réel. Puis, il esquisse ce que pourrait être une stratégie de sortie de crise. Le travail à temps choisi, une nouvelle solidarité sociale, une croissance réinventée et mieux maîtrisée, telles sont, parmi d'autres, les pratiques que la société française doit adopter pour éviter l'éclatement. Et si l'utopie se réconciliait avec le possible ? Au-delà des échéances électorales, La fin du social-colbertisme pose les questions auxquelles les Français, dans leur ensemble, et leur classe dirigeante, en particulier, refusent le plus souvent de répondre.

Biographie de Jean-Baptiste de Foucauld

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire