Votre compte

La fine à l'eau


"Sur tout l’alcool qui se boit à Marseille, à Marseille et ailleurs, y'en a une bonne part qui entre en France sans dire bonjour aux Contributions indirectes. Tu m’as compris... Bon, je vois que tu saisis. T’es pas si bête que tu en as l’air. Bon, dis-toi qu’un rafiot part d’Anvers, avec à bord une cargaison de tord-boyaux à 96°, en principe à destination de Gênes. Je dis en principe, parce que ce serait malheureux d’aller payer le coup aux Ritals quand on a soif chez nous. Alors, cette gnole, on s’arrange pour la débarquer sur la côte en douce et sans dégâts. Par bidons de cinquante litres, on immerge la camelote, dans trois, quatre coins tranquilles, où, dans les nuits qui suivent, des amis viennent faire le ramassage. C’est pas plus difficile que ça."

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La fine à l'eau”

Fiche technique

Résumé

"Sur tout l’alcool qui se boit à Marseille, à Marseille et ailleurs, y'en a une bonne part qui entre en France sans dire bonjour aux Contributions indirectes. Tu m’as compris... Bon, je vois que tu saisis. T’es pas si bête que tu en as l’air. Bon, dis-toi qu’un rafiot part d’Anvers, avec à bord une cargaison de tord-boyaux à 96°, en principe à destination de Gênes. Je dis en principe, parce que ce serait malheureux d’aller payer le coup aux Ritals quand on a soif chez nous. Alors, cette gnole, on s’arrange pour la débarquer sur la côte en douce et sans dégâts. Par bidons de cinquante litres, on immerge la camelote, dans trois, quatre coins tranquilles, où, dans les nuits qui suivent, des amis viennent faire le ramassage. C’est pas plus difficile que ça."

Biographie d’Ange Bastiani

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire