Votre compte

La force des faibles


Voici un livre sur les “minorités” dans le monde. Silencieuses ou effervescentes, elles ont plié sous la loi du plus fort au cours de l’histoire, par le jeu des conquêtes, des guerres et des traités, avec la bénédiction des théoriciens de l’État, jacobins de tout poil, hégéliens, socialistes marxistes ou non marxistes, dictateurs et tyrans. L’auteur décrit d’abord le fait minoritaire, tel qu’il est vécu par diverses communautés, choisies à titre d’exemples : les Aborigènes d’Australie, les Amérindiens, les Arméniens, les Basques, les Bretons, les Catalans, les Chypriotes (grecs ou turcs), les Chiites, les Corses, les Croates, les Druzes, les Falachas, les Flamands et les Wallons, les Intouchables de l’Inde, les Inuit, les Irlandais, les Juifs, les Kanaks, les Kurdes, les Palestiniens, les Québécois, les Sahraouis, les Sikhs, les Tamouls, les Tibétains, les Tsiganes. La deuxième partie de l’ouvrage est consacrée à une analyse théorique du concept de minorité, défini comme un sous-ensemble d’un ensemble national, à caractère historique, soumis à la règle dominante et entretenant avec cet ensemble des relations dynamiques centripètes ou centrifuges. La troisième partie propose un tour du monde des minorités, présentées dans leur cadre géopolitique contemporain. Un index minutieux, une bibliographie et une filmographie complètent ce livre qui est un appel à la tolérance bien plus qu’un appel aux armes.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La force des faibles”

Fiche technique

Résumé

Voici un livre sur les “minorités” dans le monde. Silencieuses ou effervescentes, elles ont plié sous la loi du plus fort au cours de l’histoire, par le jeu des conquêtes, des guerres et des traités, avec la bénédiction des théoriciens de l’État, jacobins de tout poil, hégéliens, socialistes marxistes ou non marxistes, dictateurs et tyrans. L’auteur décrit d’abord le fait minoritaire, tel qu’il est vécu par diverses communautés, choisies à titre d’exemples : les Aborigènes d’Australie, les Amérindiens, les Arméniens, les Basques, les Bretons, les Catalans, les Chypriotes (grecs ou turcs), les Chiites, les Corses, les Croates, les Druzes, les Falachas, les Flamands et les Wallons, les Intouchables de l’Inde, les Inuit, les Irlandais, les Juifs, les Kanaks, les Kurdes, les Palestiniens, les Québécois, les Sahraouis, les Sikhs, les Tamouls, les Tibétains, les Tsiganes. La deuxième partie de l’ouvrage est consacrée à une analyse théorique du concept de minorité, défini comme un sous-ensemble d’un ensemble national, à caractère historique, soumis à la règle dominante et entretenant avec cet ensemble des relations dynamiques centripètes ou centrifuges. La troisième partie propose un tour du monde des minorités, présentées dans leur cadre géopolitique contemporain. Un index minutieux, une bibliographie et une filmographie complètent ce livre qui est un appel à la tolérance bien plus qu’un appel aux armes.

Biographie de Roger Caratini

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire