Votre compte

La Guérison par l'esprit


On connaît l’intérêt passionné du romancier d’Amok et du Joueur d’échecs pour les zones inexplorées et obscures de l’esprit humain.
Biographe érudit et passionnant, il évoque ici trois figures historiques qui ont été parmi les premières à s’y aventurer.
À la fin du xviiie siècle, le magnétiseur Mesmer s’intéresse à l’hypnose.
Un siècle après, Mary Baker-Eddy, une Américaine, fondatrice d’une secte, prétend guérir par l’extase de la foi.
Dans le même temps, à Vienne, Freud donne naissance à la psychanalyse. Trois expériences auxquelles l’histoire et la science devaient donner leur juste place, mais qui toutes trois marquèrent leur temps.
Dans ce livre trop méconnu, témoignage de son inlassable curiosité intellectuelle, le grand écrivain autrichien nous convie à une réßexion fondamentale sur les pouvoirs de l’esprit.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

4,97 €

Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Guérison par l'esprit”

Fiche technique

Résumé

On connaît l’intérêt passionné du romancier d’Amok et du Joueur d’échecs pour les zones inexplorées et obscures de l’esprit humain.
Biographe érudit et passionnant, il évoque ici trois figures historiques qui ont été parmi les premières à s’y aventurer.
À la fin du xviiie siècle, le magnétiseur Mesmer s’intéresse à l’hypnose.
Un siècle après, Mary Baker-Eddy, une Américaine, fondatrice d’une secte, prétend guérir par l’extase de la foi.
Dans le même temps, à Vienne, Freud donne naissance à la psychanalyse. Trois expériences auxquelles l’histoire et la science devaient donner leur juste place, mais qui toutes trois marquèrent leur temps.
Dans ce livre trop méconnu, témoignage de son inlassable curiosité intellectuelle, le grand écrivain autrichien nous convie à une réßexion fondamentale sur les pouvoirs de l’esprit.

Biographie de Stefan Zweig

Né à Vienne en 1881, fils d'un industriel, Stefan Zweig a pu étudier en toute liberté l'histoire, les belles-lettres et la philosophie. Grand humaniste, ami de Romain Rolland, d'Émile Verhaeren et de Sigmund Freud, il a exercé son talent dans tous les genres (traductions, poèmes, roman, pièces de théâtre) mais a surtout excellé dans l'art de la nouvelle (La Confusion des sentiments, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme), l'essai et la biographie (Marie-Antoinette, Fouché, Magellan.).
Désespéré par la montée du nazisme, il fuit l'Autriche en 1934, se réfugie en Angleterre puis aux États-Unis. En 1942, il se suicide avec sa femme à Petrópolis, au Brésil.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire