Votre compte

La Guerre des Mondes suivi du Massacre de l'humanité


Un grand chef-d’œuvre et sa suite, réunis dans un seul volume :

LA GUERRE DES MONDES de H.G. Wells
Le récit culte de l’invasion de la Terre par les Martiens, émergeant de leurs cylindres pour se lancer à l’assaut de la capitale de l’Empire britannique, en conduisant des monstrueux engins de combat – les célèbres « tripodes » – et en balayant toute résistance humaine avec des armes terrifiantes : le Rayon Ardent et la Fumée Noire.

La Guerre des Mondes fait partie des œuvres fondatrices de la science-fiction comme genre littéraire, et a été maintes fois adaptée au cinéma et aux autres médias. Le roman originel de Wells a gardé toute son actualité et sa lisibilité grâce à ses thématiques – possibilité de la vie extraterrestre, théorie évolutionnaire, avènement de la « guerre totale », fragilité de la civilisation moderne et de l’écologie planétaire – et à son style « reportage », direct et viscéral dans son réalisme.

LE MASSACRE DE L’HUMANITÉ de Stephen Baxter
Cela fait treize ans, depuis l’invasion martienne de l’Angleterre. Le monde a poursuivi sa course, guettant le ciel d’un œil méfiant, mais rassuré de savoir que les moyens existent pour contrer la menace des Martiens. L’équipement pillé des cylindres et des machines de guerre abandonnés par l’ennemi ont permis un grand bond en avant sur le plan technologique. Et les Martiens sont vulnérables aux microbes terrestres. Les militaires sont prêts à toute éventualité.

Quand les premiers signes annonciateurs des lancements sur la planète rouge sont aperçus, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Sauf si vous aviez bien écouté les avertissements d’un homme : Walter Jenkins, le narrateur du livre de H.G. Wells. Jenkins est convaincu que les Martiens ont compris les causes de leur défaite et ont par conséquent adapté leurs méthodes.
Il avait raison.
Prise au milieu d’une seconde invasion, Julie Elphinstone – journaliste, rescapée de la Première Guerre contre les Martiens et belle-sœur de Jenkins – doit aller au cœur des zones de combat, puis s’en sortir pour transmettre son rapport sur ce nouveau conflit, coûte que coûte. Mais Jenkins et l’armée ont d’autres missions en tête pour Julie.
Car le massacre de l’humanité a commencé.

« Je ne peux citer un autre écrivain de nos jours qui mériterait plus que Baxter le titre d’héritier officiel de H.G. Wells. » Adam Roberts (The Guardian)
« Les admirateurs de H.G. Wells trouveront leur bonheur avec cet hommage. » The Daily Telegraph
« Stephen Baxter, une étoile brillante dans le firmament britannique de la science-fiction. » The Times
« Baxter a extrapolé de façon habile les thèmes préférés de Wells, tout en intégrant les théories scientifiques actuelles. » Financial Times
« Une œuvre ingénieuse de la part d’un admirateur perspicace de Wells. » Times Literary Supplement

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

30,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Guerre des Mondes suivi du Massacre de l'humanité”

Fiche technique

Résumé

Un grand chef-d’œuvre et sa suite, réunis dans un seul volume :

LA GUERRE DES MONDES de H.G. Wells
Le récit culte de l’invasion de la Terre par les Martiens, émergeant de leurs cylindres pour se lancer à l’assaut de la capitale de l’Empire britannique, en conduisant des monstrueux engins de combat – les célèbres « tripodes » – et en balayant toute résistance humaine avec des armes terrifiantes : le Rayon Ardent et la Fumée Noire.

La Guerre des Mondes fait partie des œuvres fondatrices de la science-fiction comme genre littéraire, et a été maintes fois adaptée au cinéma et aux autres médias. Le roman originel de Wells a gardé toute son actualité et sa lisibilité grâce à ses thématiques – possibilité de la vie extraterrestre, théorie évolutionnaire, avènement de la « guerre totale », fragilité de la civilisation moderne et de l’écologie planétaire – et à son style « reportage », direct et viscéral dans son réalisme.

LE MASSACRE DE L’HUMANITÉ de Stephen Baxter
Cela fait treize ans, depuis l’invasion martienne de l’Angleterre. Le monde a poursuivi sa course, guettant le ciel d’un œil méfiant, mais rassuré de savoir que les moyens existent pour contrer la menace des Martiens. L’équipement pillé des cylindres et des machines de guerre abandonnés par l’ennemi ont permis un grand bond en avant sur le plan technologique. Et les Martiens sont vulnérables aux microbes terrestres. Les militaires sont prêts à toute éventualité.

Quand les premiers signes annonciateurs des lancements sur la planète rouge sont aperçus, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Sauf si vous aviez bien écouté les avertissements d’un homme : Walter Jenkins, le narrateur du livre de H.G. Wells. Jenkins est convaincu que les Martiens ont compris les causes de leur défaite et ont par conséquent adapté leurs méthodes.
Il avait raison.
Prise au milieu d’une seconde invasion, Julie Elphinstone – journaliste, rescapée de la Première Guerre contre les Martiens et belle-sœur de Jenkins – doit aller au cœur des zones de combat, puis s’en sortir pour transmettre son rapport sur ce nouveau conflit, coûte que coûte. Mais Jenkins et l’armée ont d’autres missions en tête pour Julie.
Car le massacre de l’humanité a commencé.

« Je ne peux citer un autre écrivain de nos jours qui mériterait plus que Baxter le titre d’héritier officiel de H.G. Wells. » Adam Roberts (The Guardian)
« Les admirateurs de H.G. Wells trouveront leur bonheur avec cet hommage. » The Daily Telegraph
« Stephen Baxter, une étoile brillante dans le firmament britannique de la science-fiction. » The Times
« Baxter a extrapolé de façon habile les thèmes préférés de Wells, tout en intégrant les théories scientifiques actuelles. » Financial Times
« Une œuvre ingénieuse de la part d’un admirateur perspicace de Wells. » Times Literary Supplement

Biographie de Stephen Baxter

Né à Liverpool en 1957, Stephen Baxter est diplômé en mathématiques de l’université de Cambridge. En 1991, il échoue aux examens de présélection pour devenir astronaute sur la station spatiale Mir. Les lecteurs de SF n’y perdront rien au change, bien au contraire, car la même année paraît Gravité, son premier roman, qui inaugure le plus célèbre de ses cycles, Les Xeelees. C’est là une gigantesque fresque spatiale, composée à ce jour de quatre romans et d’un recueil de nouvelles — l’ensemble étant en cours de parution aux éditions du Bélial’ —, sans omettre la trilogie des Enfants de la Destinée, rédigée une décennie plus tard et parue en France aux Presses de la Cité. L’ensemble de l’œuvre fait montre d’une amplitude vertigineuse, inégalée en science-fiction, n’embrassant rien de moins que le devenir de notre Univers au cours des éons. Considéré comme l’héritier littéraire de son compatriote Arthur C. Clarke, avec lequel il a collaboré à plusieurs occasions, Stephen Baxter a publié à ce jour une trentaine de romans et plus de cent cinquante nouvelles. Un corpus impressionnant qui lui a valu une kyrielle de prix, dont le prestigieux Philip K. Dick Award à deux reprises et le Campbell Award, ce dernier pour Les Vaisseaux du temps, la suite de La Machine à explorer le temps de H.G. Wells.

Herbert George Wells was one of the most prolific and influential writers of the late 19th and early 20th century, producing during his lifetime some of the most revered and best-selling books of the science fiction genre earning himself the title of "The Father of Science Fiction." More than simply a spinner of futuristic tales, Wells was also a fierce and incisive social critic. His works reflect an astonishing foresight, as Wells predicted many of the century's greatest innovations, including space travel, the dominance of 20th century aircraft, tank warfare, satellite television, nuclear weapons and the Internet. His works often touched on the fantastical as well, dealing with such topics as time travel, alien invasion, invisibility and bioengineering. An outspoken socialist and pacifist, Wells later turned his attention to politics and his later works are more the work of a journalist and activist than that of a creator of fiction. His best known works remain his "Scientific Romances," which include The Time Machine, The Invisible Man, The Island of Doctor Moreau and perhaps the most famous work of science fiction ever created - The War of the Worlds. Wells' works have been adapted into radio dramas, stage productions and dozens of motion pictures. H.G. Wells died on August 13, 1946 at the age of 79. He had requested that his epitaph read: "I told you so. You damned fools." However, upon his death, his remains were cremated and scattered into the English Channel.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire