Votre compte

La hauteur de l'horizon


«À l’échelle de l’Histoire du Monde, l’Homme est un fait divers, son existence est une chronique, sa vie est un conte ». L’Auteur, satisfait de sa trouvaille philosophique, se dit que ce serait quand même pas idiot d’en faire la démonstration dans un livre protéiforme. Il ne sait pas exactement ce que signifie « protéiforme » (il sait seulement qu’on en trouve dans les laitages ou le poisson), mais il a conscience que c’est un mot qui fait intello. L’auteur veut faire l’intello, ça tombe plutôt bien.

À travers ces dix-huit histoires, l’Auteur va nous faire partager un voyage en train, nous entretenir de moustachus et de vin, nous donner une leçon de courage, nous parler de la météo, revisiter des contes, puis se marier et avoir beaucoup d’enfants.

À la fin, content de lui, il se servira un coup de cidre en méditant sur le fait que le niveau de l’œil de l’observateur décide de la hauteur de l’horizon. Il en conclura que la prochaine fois, il essaiera d’écrire ses histoires debout plutôt que couché.

Ndla : après vérification sur une boîte de thon, il semblerait que le protéiforme n’entre pas dans la composition du poisson. En revanche, on y trouverait des traces de cheval.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

13,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La hauteur de l'horizon”

Fiche technique

Résumé

«À l’échelle de l’Histoire du Monde, l’Homme est un fait divers, son existence est une chronique, sa vie est un conte ». L’Auteur, satisfait de sa trouvaille philosophique, se dit que ce serait quand même pas idiot d’en faire la démonstration dans un livre protéiforme. Il ne sait pas exactement ce que signifie « protéiforme » (il sait seulement qu’on en trouve dans les laitages ou le poisson), mais il a conscience que c’est un mot qui fait intello. L’auteur veut faire l’intello, ça tombe plutôt bien.

À travers ces dix-huit histoires, l’Auteur va nous faire partager un voyage en train, nous entretenir de moustachus et de vin, nous donner une leçon de courage, nous parler de la météo, revisiter des contes, puis se marier et avoir beaucoup d’enfants.

À la fin, content de lui, il se servira un coup de cidre en méditant sur le fait que le niveau de l’œil de l’observateur décide de la hauteur de l’horizon. Il en conclura que la prochaine fois, il essaiera d’écrire ses histoires debout plutôt que couché.

Ndla : après vérification sur une boîte de thon, il semblerait que le protéiforme n’entre pas dans la composition du poisson. En revanche, on y trouverait des traces de cheval.

Biographie de Fabien Pesty

Fabien Pesty a passé la canicule de 76 dans le ventre de sa maman. Il en entend encore parler, merci bien ! C’est en décembre 1983 qu’il s’essaiera pour la première fois à l’écriture dans un texte intitulé « Lettre au Père-Noël ». Cette expérience sera un fiasco total puisqu’au lieu du train Légo, il recevra des livres, un bilboquet et une clémentine. L’arnaque.

Il faudra attendre 2009 pour le voir se réconcilier avec sa plume et tenter quelques concours de nouvelles. Contre toute attente, il en remportera quelques-uns et se dira « Tiens, si j’écrirais un recueil ? ».

1er prix – Jugon-les-Lacs 2010 pour Les valises

1er prix – Fontaine-Française 2011 pour La caissière du péage de Chatuzange-le-Goubet

Prix spécial du Jury– Prix Don Quichotte, concours francophone de la nouvelle 2012 pour Passage à tabac

 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire