Votre compte

La Jalousie. Une géométrie du désir


Trop souvent, on traite la jalousie et l'envie comme si elles étaient interchangeables. Rien n'est plus faux. Ce livre part de la théorie du désir mimétique de René Girard : le sujet envie le modèle qui a éveillé en lui le désir pour un objet que pourtant ce modèle se réserve. Il n'y a pas de désir sans rivalité ni de rivalité sans désir. Or cette théorie échoue à rendre compte de la jalousie. Élucider cet obstacle conduit à mettre en question le caractère universel du désir mimétique.

Celui-ci prend au départ la forme d'un triangle : le sujet, le modèle et l'objet. Or la jalousie relève d'une tout autre géométrie : on souffre d'être exclu d'un monde qu'on voit se clore sur soi-même. Dans la jalousie amoureuse, ce monde est formé par l'étreinte des deux amants. Don Giovanni n'imite ni n'envie le paysan Masetto, qu'il méprise ; mais il ne peut supporter le cercle amoureux qu'il forme avec Zerlina. Son désir commence par la jalousie. Celle-ci est, comme chez Proust, antérieure au désir.

Nourri de littérature, de philosophie et d'expériences personnelles, ce livre débouche sur une théorie générale de la jalousie, cette souffrance tenue pour une composante indépassable de la condition humaine. Une postface d'Olivier Rey met cette théorie à l'épreuve de la psychanalyse.



Philosophe, Jean-Pierre Dupuy est professeur émérite à l'École Polytechnique et professeur titulaire à l'université Stanford (Californie). Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont Petite Métaphysique des tsunamis (Seuil, 2005, Points, 2014) et L'Avenir de l'économie. Sortir de l'économystification (Flammarion, 2012).



Postface d'Olivier Rey.

Chargé de recherche au CNRS, membre de l'Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques à Paris, il a enseigné les mathématiques à l'École polytechnique, et enseigne aujourd'hui la philosophie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a publié récemment un essai, Une question de taille, et un roman, Après la chute.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Jalousie. Une géométrie du désir”

Fiche technique

Résumé

Trop souvent, on traite la jalousie et l'envie comme si elles étaient interchangeables. Rien n'est plus faux. Ce livre part de la théorie du désir mimétique de René Girard : le sujet envie le modèle qui a éveillé en lui le désir pour un objet que pourtant ce modèle se réserve. Il n'y a pas de désir sans rivalité ni de rivalité sans désir. Or cette théorie échoue à rendre compte de la jalousie. Élucider cet obstacle conduit à mettre en question le caractère universel du désir mimétique.

Celui-ci prend au départ la forme d'un triangle : le sujet, le modèle et l'objet. Or la jalousie relève d'une tout autre géométrie : on souffre d'être exclu d'un monde qu'on voit se clore sur soi-même. Dans la jalousie amoureuse, ce monde est formé par l'étreinte des deux amants. Don Giovanni n'imite ni n'envie le paysan Masetto, qu'il méprise ; mais il ne peut supporter le cercle amoureux qu'il forme avec Zerlina. Son désir commence par la jalousie. Celle-ci est, comme chez Proust, antérieure au désir.

Nourri de littérature, de philosophie et d'expériences personnelles, ce livre débouche sur une théorie générale de la jalousie, cette souffrance tenue pour une composante indépassable de la condition humaine. Une postface d'Olivier Rey met cette théorie à l'épreuve de la psychanalyse.



Philosophe, Jean-Pierre Dupuy est professeur émérite à l'École Polytechnique et professeur titulaire à l'université Stanford (Californie). Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont Petite Métaphysique des tsunamis (Seuil, 2005, Points, 2014) et L'Avenir de l'économie. Sortir de l'économystification (Flammarion, 2012).



Postface d'Olivier Rey.

Chargé de recherche au CNRS, membre de l'Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques à Paris, il a enseigné les mathématiques à l'École polytechnique, et enseigne aujourd'hui la philosophie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a publié récemment un essai, Une question de taille, et un roman, Après la chute.

Biographie de Jean-Pierre Dupuy

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire