Votre compte

La machine à trier


La jeunesse française est coupée en deux, certains s'en sortent et d'autres non. Pourquoi ?

Cette césure est le résultat d'un système social élitiste où l'école et le marché du travail servent de machines à trier. Résultat : les plus faibles sont implacablement éliminés. Mis à l'écart, ils tendent à déserter les urnes et à renier les fondements de la démocratie...

Ce diagnostic sévère établi par les auteurs dans les deux précédentes éditions de La Machine à trier est malheureusement resté le même : la situation des jeunes Français ne s'est toujours pas améliorée. Battant en brèche les assertions à l'emporte-pièce, cette nouvelle édition entièrement mise à jour confirme les difficultés persistantes de la jeunesse, réfute l'idée d'un destin commun à une génération et propose une révision radicale de notre modèle d'intégration élitiste.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

12,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La machine à trier”

Fiche technique

Résumé

La jeunesse française est coupée en deux, certains s'en sortent et d'autres non. Pourquoi ?

Cette césure est le résultat d'un système social élitiste où l'école et le marché du travail servent de machines à trier. Résultat : les plus faibles sont implacablement éliminés. Mis à l'écart, ils tendent à déserter les urnes et à renier les fondements de la démocratie...

Ce diagnostic sévère établi par les auteurs dans les deux précédentes éditions de La Machine à trier est malheureusement resté le même : la situation des jeunes Français ne s'est toujours pas améliorée. Battant en brèche les assertions à l'emporte-pièce, cette nouvelle édition entièrement mise à jour confirme les difficultés persistantes de la jeunesse, réfute l'idée d'un destin commun à une génération et propose une révision radicale de notre modèle d'intégration élitiste.

Biographie d’André Zylberberg

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire