Votre compte

La maison aux orangers


L'amour peut-il grandir là où la haine a été semée ?
Jaffa, Palestine, 1948. Salim attend impatiemment le jour de ses huit ans. Enfin, il va pouvoir accompagner son père pour la cueillette des oranges, symbole du passage à l'âge adulte. Mais il n'aura jamais cette joie : la guerre israélo-arabe débute et sa famille est obligée de fuir en laissant derrière elle la maison et les orangers.
Sunderland, Angleterre, 1959. Judit, douze ans, doit préparer sa bat-mitsvah. Elle voudrait pourtant oublier son prénom trop connoté, le poids écrasant du passé familial hanté par les pogroms russes et les camps allemands, et se jette à corps perdu dans la natation.
Londres, swinging sixties. Lorsque leurs chemins se croisent, Judit et Salim tombent follement amoureux. Comment réussir à imposer leur histoire? Parviendront-ils à faire fi du poids du passé et à surmonter les embûches qui les attendent ?

" Actuel et captivant. La Maison aux orangers est un texte superbe. "
Elif Shafak, auteur de La Bâtarde d'Istanbul

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
?

Version papier

21,90 €

Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La maison aux orangers”

Fiche technique

  • Auteur : Claire Hajaj
  • Éditeur : Les escales éditions
  • Date de parution : 08/03/18
  • EAN : 9782365693837
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 304
  • Taille du fichier : 1003 Ko
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

L'amour peut-il grandir là où la haine a été semée ?
Jaffa, Palestine, 1948. Salim attend impatiemment le jour de ses huit ans. Enfin, il va pouvoir accompagner son père pour la cueillette des oranges, symbole du passage à l'âge adulte. Mais il n'aura jamais cette joie : la guerre israélo-arabe débute et sa famille est obligée de fuir en laissant derrière elle la maison et les orangers.
Sunderland, Angleterre, 1959. Judit, douze ans, doit préparer sa bat-mitsvah. Elle voudrait pourtant oublier son prénom trop connoté, le poids écrasant du passé familial hanté par les pogroms russes et les camps allemands, et se jette à corps perdu dans la natation.
Londres, swinging sixties. Lorsque leurs chemins se croisent, Judit et Salim tombent follement amoureux. Comment réussir à imposer leur histoire? Parviendront-ils à faire fi du poids du passé et à surmonter les embûches qui les attendent ?

" Actuel et captivant. La Maison aux orangers est un texte superbe. "
Elif Shafak, auteur de La Bâtarde d'Istanbul

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire