Votre compte

La Manducation


Timide ou peut-être frileux ou simplement grand amateur d’histoires, le narrateur ne trouve le repos que dans les bibliothèques. Il feuillette, il dévore, il glane et butine, il devient érudit. De cette race qui connaît tout ce qui ne sert à rien. Et puis un jour, il découvre l’œuvre majeure, le début de la veine : la rare « Dissertation de l’ancienne jonction de L’Angleterre à la France » de Nicolas Desmarest, premier de la longue lignée des rêveurs de tunnel sous la Manche. Alors le lecteur devient sapeur et le jeune homme se fait taupe. Il oublie vite toutes les douceurs de la vie normale, tous les maigres agréments d’une existence au grand air. Même Anne son amour (et sa voisine à la Bibliothèque nationale), il s’en sépare. Et il creuse, et il creuse à la poursuite de l’Angleterre, loin, de plus en plus loin du soleil. Parabole désespérée et récit tissé d’humour, « la Manducation » n’est pas sans parenté : l’une serait tchèque et l’autre argentine.
5,99 €
?

Version papier

8,79 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Manducation”

Fiche technique

Résumé

Timide ou peut-être frileux ou simplement grand amateur d’histoires, le narrateur ne trouve le repos que dans les bibliothèques. Il feuillette, il dévore, il glane et butine, il devient érudit. De cette race qui connaît tout ce qui ne sert à rien. Et puis un jour, il découvre l’œuvre majeure, le début de la veine : la rare « Dissertation de l’ancienne jonction de L’Angleterre à la France » de Nicolas Desmarest, premier de la longue lignée des rêveurs de tunnel sous la Manche. Alors le lecteur devient sapeur et le jeune homme se fait taupe. Il oublie vite toutes les douceurs de la vie normale, tous les maigres agréments d’une existence au grand air. Même Anne son amour (et sa voisine à la Bibliothèque nationale), il s’en sépare. Et il creuse, et il creuse à la poursuite de l’Angleterre, loin, de plus en plus loin du soleil. Parabole désespérée et récit tissé d’humour, « la Manducation » n’est pas sans parenté : l’une serait tchèque et l’autre argentine.

Biographie de François Forestier

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire