Votre compte

La Morale anarchiste


Après Stirner, Proudhon et Bakounine, Pierre Kropotkine poursuit le grand rêve libertaire : ce prince russe devenu géographe de renom se fait le généalogiste d'une morale anarchiste qui dénonce les fausses morales imposées depuis des lustres par « le prêtre, le juge, le gouvernant ».
Avec La Morale anarchiste (1889), livre virulent et raisonné, il montre que seul l'instinct d'entraide est le dépositaire des valeurs humaines à construire.
1,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Morale anarchiste”

Fiche technique

Résumé

Après Stirner, Proudhon et Bakounine, Pierre Kropotkine poursuit le grand rêve libertaire : ce prince russe devenu géographe de renom se fait le généalogiste d'une morale anarchiste qui dénonce les fausses morales imposées depuis des lustres par « le prêtre, le juge, le gouvernant ».
Avec La Morale anarchiste (1889), livre virulent et raisonné, il montre que seul l'instinct d'entraide est le dépositaire des valeurs humaines à construire.

Biographie de Pierre Kropotkine

Né à Moscou, Piotr Alexeïevitch Kropotkine (1842-1921) est issu de l'une des plus vieilles familles de l'aristocratie russe. Militaire, explorateur en Sibérie et géographe de renom en Russie, il s'intéresse aux idées socialistes et lit les textes de Bakounine, Proudhon, Fourier et Herzen. Lors d'un premier voyage en Suisse en 1872, il se convertit à l'anarchisme puis mène, en Russie, une vie de révolutionnaire. Recherché comme terroriste, il est arrêté en 1874 et emprisonné. Mais il s'évade, en 1876, et se réfugie en Angleterre, avant d'entreprendre un tour d'Europe occidentale (Suisse, Belgique, France, Espagne). En 1882, il est de nouveau arrêté en France, et emprisonné à la prison de Clairvaux. Libéré, il s'installe définitivement en Angleterre en 1887, où il reste jusqu'à la Révolution russe de 1917. De retour en Russie, il refuse d'entrer dans les gouvernements de Kerenski et de Lénine et porte un regard critique sur le régime bolchevique.Piotr Kropotkine relate son parcours dans les Mémoires d'un révolutionnaire (1902). Il est également l'auteur de Paroles d'un révolté (1885), La Conquête du pain (1892), L'Entraide (1910), Le Principe anarchiste (1913). Les éditions Mille et une nuits ont réédité, en 2004, La Morale anarchiste.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire