Votre compte

La Nuit afghane


Le 9 septembre 1980, François Missen est arrêté à Kandahar par la Sécurité afghane, qui l’avait repéré et suivi depuis son entrée clandestine dans le pays, quelques semaines auparavant. Avec ses compagnons Antoine Darnaud, le cameraman, et Osman Baraï, le guide, il effectuait une enquête au sein de la Résistance. Avec eux il pourrira en prison pendant deux mois, soupçonné d’espionnage au profit de la CIA, ni inculpé, ni jugé, ni condamné. En attente. Alors commence la découverte de l’emprisonnement, le compte des heures en barreaux de cellule, la peur de la torture, de l’oubli, surtout de l’oubli. Aucune commission internationale n’entre jamais ici. Après deux mois d’interrogatoire, deux mois de vide, François Missen et Antoine Darnaud ont été libérés. Auparavant, ils auront dû avouer leurs fautes au cours d’une conférence de presse télévisée où questions et réponses étaient préparées. Rien n’a donc changé depuis L’aveu et Artur London. Quant à Osman Baraï, il n’a pas été libéré. C’était un Afghan, lui.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Version papier

7,83 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Nuit afghane”

Fiche technique

Résumé

Le 9 septembre 1980, François Missen est arrêté à Kandahar par la Sécurité afghane, qui l’avait repéré et suivi depuis son entrée clandestine dans le pays, quelques semaines auparavant. Avec ses compagnons Antoine Darnaud, le cameraman, et Osman Baraï, le guide, il effectuait une enquête au sein de la Résistance. Avec eux il pourrira en prison pendant deux mois, soupçonné d’espionnage au profit de la CIA, ni inculpé, ni jugé, ni condamné. En attente. Alors commence la découverte de l’emprisonnement, le compte des heures en barreaux de cellule, la peur de la torture, de l’oubli, surtout de l’oubli. Aucune commission internationale n’entre jamais ici. Après deux mois d’interrogatoire, deux mois de vide, François Missen et Antoine Darnaud ont été libérés. Auparavant, ils auront dû avouer leurs fautes au cours d’une conférence de presse télévisée où questions et réponses étaient préparées. Rien n’a donc changé depuis L’aveu et Artur London. Quant à Osman Baraï, il n’a pas été libéré. C’était un Afghan, lui.

Biographie de François Missen

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire