Votre compte

La Part obscure de nous-mêmes


Est réputé pervers, depuis l'apparition du mot au Moyen Âge, celui qui jouit du mal et de la destruction (de soi ou de l'autre). Mais si l'expérience de la perversion est universelle, chaque époque la considère et la traite à sa façon. L'histoire des pervers en Occident est ici racontée à travers ses grandes figures emblématiques, depuis le Moyen Âge (Gilles de Rais, les mystiques, les flagellants) jusqu'à nos jours (le nazisme au XXe siècle, les types complémentaires du pédophile et du terroriste aujourd'hui), en passant par le XVIIIe siècle (Sade) et le XIXe (l'enfant masturbateur, l'homosexuel( le), la femme hystérique). Notre époque, qui croit de moins en moins à l'émancipation par l'exercice de la liberté humaine, et pas davantage au fait que chacun d'entre nous recèle sa part obscure, feint de supposer que la science nous permettra bientôt d'en finir avec la perversion. Mais qui ne voit qu'en prétendant éradiquer le mal, dans un geste d'abolition définitive, nous prenons le risque de détruire l'idée d'une possible distinction entre le bien et le mal, qui est au fondement même de la civilisation ? « Un ouvrage dense, très référencé, dont l'écriture, précise, va à l'essentiel. » Sophie Aouillé, L'Humanité. « Un livre passionnant, clair et documenté. » Hubert Prolongeau, Le Journal du Dimanche. « Le récit, bref et passionnant, de l'Occident confronté à sa part obscure . » Charlie Hebdo. « Une histoire démente de la transgression, un essai passionnant. » Jean-Marie Durand, Les Inrockuptibles. « Il est des ouvrages d' experts qui savent être accessibles à tous, éclairants ... tout en faisant oeuvre utile en ces temps où les questions les plus complexes font face à des réponses simplistes. La Part obscure de nous-mêmes de l'historienne Élisabeth Roudinesco est de ceux-là. » Jacques Lindecker, Le Pays. « De toute urgence, il faut lire Roudinesco. » Catherine Clément,Le Magazine littéraire.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

11,86 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Part obscure de nous-mêmes”

Fiche technique

Résumé

Est réputé pervers, depuis l'apparition du mot au Moyen Âge, celui qui jouit du mal et de la destruction (de soi ou de l'autre). Mais si l'expérience de la perversion est universelle, chaque époque la considère et la traite à sa façon. L'histoire des pervers en Occident est ici racontée à travers ses grandes figures emblématiques, depuis le Moyen Âge (Gilles de Rais, les mystiques, les flagellants) jusqu'à nos jours (le nazisme au XXe siècle, les types complémentaires du pédophile et du terroriste aujourd'hui), en passant par le XVIIIe siècle (Sade) et le XIXe (l'enfant masturbateur, l'homosexuel( le), la femme hystérique). Notre époque, qui croit de moins en moins à l'émancipation par l'exercice de la liberté humaine, et pas davantage au fait que chacun d'entre nous recèle sa part obscure, feint de supposer que la science nous permettra bientôt d'en finir avec la perversion. Mais qui ne voit qu'en prétendant éradiquer le mal, dans un geste d'abolition définitive, nous prenons le risque de détruire l'idée d'une possible distinction entre le bien et le mal, qui est au fondement même de la civilisation ? « Un ouvrage dense, très référencé, dont l'écriture, précise, va à l'essentiel. » Sophie Aouillé, L'Humanité. « Un livre passionnant, clair et documenté. » Hubert Prolongeau, Le Journal du Dimanche. « Le récit, bref et passionnant, de l'Occident confronté à sa part obscure . » Charlie Hebdo. « Une histoire démente de la transgression, un essai passionnant. » Jean-Marie Durand, Les Inrockuptibles. « Il est des ouvrages d' experts qui savent être accessibles à tous, éclairants ... tout en faisant oeuvre utile en ces temps où les questions les plus complexes font face à des réponses simplistes. La Part obscure de nous-mêmes de l'historienne Élisabeth Roudinesco est de ceux-là. » Jacques Lindecker, Le Pays. « De toute urgence, il faut lire Roudinesco. » Catherine Clément,Le Magazine littéraire.

Biographie d’Elisabeth Roudinesco

Elisabeth Roudinesco est historienne, docteur d'Etat ès lettres et sciences humaines, habilitée à diriger des recherches (HDR). Née en 1944, elle est l'auteur de nombreux ouvrages et articles de critique littéraire et d'histoire de la pensée. Elle a été membre de l'Ecole freudienne de Paris (1969-1981), du comité de rédaction de la revue Action poétique (1969-1979) et de la revue L'Homme (1997-2002), et collaboratrice au journal Libération (1986-1996). Elle a été chargée de conférences à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (1992-1996) et à l'Ecole pratique des hautes études (2001-2007), vice-présidente de la SIHPP (1990-2006). Elle est l'auteur de nombreux livres de référence, parmi lesquels : Histoire de la psychanalyse en France, deux volumes (1982, 1986, 1994, 2009), Jacques Lacan. Esquisse d'une vie, histoire d'un système de pensée (1993, 2009), Dictionnaire de la psychanalyse, avec Michel Plon, (1997, 2000), Pourquoi la psychanalyse ? (1999, 2001), La Famille en désordre (2002) et La Part obscure de nous-mêmes. Une histoire des pervers (2007). Ses ouvrages sont traduits en 30 langues.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire