Votre compte

La Peste écarlate (édition illustrée)

Gordon Grant (illustrator)

Paul Gruyer (translator)

Louis Postif (translator)


La peste écarlate, ainsi nommée car elle provoque une coloration rouge de la peau, est effroyablement contagieuse : elle tue en quelques minutes dans d’atroces souffrances et la pandémie a quasiment rayé l’homme de la surface terrestre. Un ancien professeur d’université, soixante ans plus tard, erre en compagnie de ses petits-enfants, revêtus de peaux de bêtes, en baie de San Francisco. Nous sommes en 2073. Quelques hordes subsistent, regroupant de rares survivants... L’ex-professeur James Howard Smith évoque le merveilleux monde d’avant la Peste écarlate à ces enfants « ensauvagés » qui ne savent ni lire ni écrire. Mais un espoir lui demeure : il a réussi à sauver et à cacher, dans une grotte, des livres qui permettront, un jour, à l’humanité de retrouver le chemin de la connaissance.

Un texte qui reste, à un siècle d’intervalle, d’une étonnante et inquiétante modernité. Un récit d’apocalypse qui n’est pas sans en rappeler un autre de la même époque : L’éternel Adam de Jules Verne.

Jack London (1876-1916), de son vrai nom John Griffith Chaney, né à San Francisco. Journaliste, romancier, nouvelliste, il est universellement connu pour ses romans d’aventures Croc-Blanc et L’Appel de la Forêt, mais on lui doit également nombre de nouvelles et romans maritimes, d’anticipation ou encore « socialistes », en partie autobiographiques.

La présente édition reprend les illustrations de l’édition originale américaine de 1915, de Gordon Grant.

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Peste écarlate (édition illustrée)”

Fiche technique

Résumé

La peste écarlate, ainsi nommée car elle provoque une coloration rouge de la peau, est effroyablement contagieuse : elle tue en quelques minutes dans d’atroces souffrances et la pandémie a quasiment rayé l’homme de la surface terrestre. Un ancien professeur d’université, soixante ans plus tard, erre en compagnie de ses petits-enfants, revêtus de peaux de bêtes, en baie de San Francisco. Nous sommes en 2073. Quelques hordes subsistent, regroupant de rares survivants... L’ex-professeur James Howard Smith évoque le merveilleux monde d’avant la Peste écarlate à ces enfants « ensauvagés » qui ne savent ni lire ni écrire. Mais un espoir lui demeure : il a réussi à sauver et à cacher, dans une grotte, des livres qui permettront, un jour, à l’humanité de retrouver le chemin de la connaissance.

Un texte qui reste, à un siècle d’intervalle, d’une étonnante et inquiétante modernité. Un récit d’apocalypse qui n’est pas sans en rappeler un autre de la même époque : L’éternel Adam de Jules Verne.

Jack London (1876-1916), de son vrai nom John Griffith Chaney, né à San Francisco. Journaliste, romancier, nouvelliste, il est universellement connu pour ses romans d’aventures Croc-Blanc et L’Appel de la Forêt, mais on lui doit également nombre de nouvelles et romans maritimes, d’anticipation ou encore « socialistes », en partie autobiographiques.

La présente édition reprend les illustrations de l’édition originale américaine de 1915, de Gordon Grant.

Biographie de Jack London

John Griffith, dit Jack London, est né à San Francisco le 12 janvier 1876. Fils illégitime de fermiers, élevé dans la misère, il est tour à tour marin chasseur de phoque, chercheur d'or au Klondike lors de la ruée vers l'or de 1897 et correspondant de presse. L'Appel du désert (1903) et Croc-Blanc (1907), qui mettent en scène l'aventure, le monde animal (comme l'histoire du chien Buck dans L'Appel de la fo

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire