Votre compte

La Poésie à l'épreuve de soi


  « Je ne saurais dire précisément à quel moment la poésie est entrée dans ma vie, car mes souvenirs n’ont pas le sérieux des éléphants. (...) Ce n’est qu’au lycée Pierre de Fermat qu’un insolite professeur de français a définitivement aimanté mon destin ». La Poésie plutôt que les sciences politiques. L’épreuve de soi plutôt que la réussite sociale. Huit saisons sur France Culture à animer « Ça rime à quoi ». Et aujourd’hui la grand-voile du Printemps des Poètes, dont j’ai suivi les prémices au siècle dernier, à hisser droit devant. Sophie Nauleau. À travers ce texte court, Sophie Nauleau s'en remet à l'exaltation des forces poétiques et rend grâce à la voix des poètes.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

13,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Poésie à l'épreuve de soi”

Fiche technique

Résumé

  « Je ne saurais dire précisément à quel moment la poésie est entrée dans ma vie, car mes souvenirs n’ont pas le sérieux des éléphants. (...) Ce n’est qu’au lycée Pierre de Fermat qu’un insolite professeur de français a définitivement aimanté mon destin ». La Poésie plutôt que les sciences politiques. L’épreuve de soi plutôt que la réussite sociale. Huit saisons sur France Culture à animer « Ça rime à quoi ». Et aujourd’hui la grand-voile du Printemps des Poètes, dont j’ai suivi les prémices au siècle dernier, à hisser droit devant. Sophie Nauleau. À travers ce texte court, Sophie Nauleau s'en remet à l'exaltation des forces poétiques et rend grâce à la voix des poètes.

Biographie de Sophie Nauleau

Docteur en Lettres Modernes et diplômée de l'École du Louvre, est née en 1977 à Toulouse. Chroniqueuse à Muze, elle a publié La Main d'oublies aux éditions Galilée, ainsi qu'une anthologie de la littérature équestre féminine : La plus noble conquête du cheval, c'est la femme. Productrice sur France Culture, elle a également fait partager son goût pour l'art équestre dans « Habiter cavalièrement le monde (de Nuno Oliveira à Bartabas)» «Bartabas, la folle allure » et « 24 heures de la vie d'un crack ou le dessous des courses ». Un Verbe à cheval, consacré à la poésie équestre d'André Velter, paraît parallèlement à L'Atelier des Brisants.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire