Votre compte

La politique sociale du général de Gaulle


Avant l’ouverture du colloque on pouvait légitimement s’interroger sur la pertinence du sujet ; je me suis moi-même posé la question. Cela avait-il un sens de faire de la pensée de Charles de Gaulle sur la société et son organisation l’objet d’une analyse distincte des autres aspects de sa réflexion ? Trouverait-on seulement dans ses écrits assez de textes pour nourrir une étude, dans son œuvre assez d’initiatives pour justifier un colloque qui leur soit entièrement dédié ? La réponse apparaît, au terme de la rencontre et en conclusion de tous les rapports et des interventions, à la fois positive et nuancée : elle se module selon les questions subsidiaires entre lesquelles se décompose l’interrogation majeure.Première de ces questions : y a-t-il bien une pensée sociale du général de Gaulle ? Pour l’énoncer de façon plus concrète, quelle place a tenu dans ses préoccupations et sa réflexion ce qu’on appelait encore au temps de son adolescence la question sociale ? S’est-il à son propos composé un corps de doctrine et sous quelles influences ? A quel système a-t-il emprunté soit des principes d’analyse, soit des éléments de solution et d’organisation ? C’est à ce faisceau de questions que le colloque a consacré la meilleure part de ses travaux : c’est à les élucider qu’il a contribué le plus substantiellement. Résumons-en brièvement les apports principaux.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La politique sociale du général de Gaulle”

Fiche technique

Résumé

Avant l’ouverture du colloque on pouvait légitimement s’interroger sur la pertinence du sujet ; je me suis moi-même posé la question. Cela avait-il un sens de faire de la pensée de Charles de Gaulle sur la société et son organisation l’objet d’une analyse distincte des autres aspects de sa réflexion ? Trouverait-on seulement dans ses écrits assez de textes pour nourrir une étude, dans son œuvre assez d’initiatives pour justifier un colloque qui leur soit entièrement dédié ? La réponse apparaît, au terme de la rencontre et en conclusion de tous les rapports et des interventions, à la fois positive et nuancée : elle se module selon les questions subsidiaires entre lesquelles se décompose l’interrogation majeure.Première de ces questions : y a-t-il bien une pensée sociale du général de Gaulle ? Pour l’énoncer de façon plus concrète, quelle place a tenu dans ses préoccupations et sa réflexion ce qu’on appelait encore au temps de son adolescence la question sociale ? S’est-il à son propos composé un corps de doctrine et sous quelles influences ? A quel système a-t-il emprunté soit des principes d’analyse, soit des éléments de solution et d’organisation ? C’est à ce faisceau de questions que le colloque a consacré la meilleure part de ses travaux : c’est à les élucider qu’il a contribué le plus substantiellement. Résumons-en brièvement les apports principaux.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire